28 jours plus tard

28 jours plus tard28 jours plus tard (28 Days Later). 1 heure 52. Grand Bretagne. Épouvante. Sortie en France le 28 mai 2003. Réalisé par Danny Boyle avec Cillian Murphy, Naomie Harris, Christopher Eccleston, Megan Burns, Noah Huntley, Brendan Gleeson, Kim McGarrity, Emma Hitching, Christopher Dunne, Alexander Delamere…

Un commando de la Protection Animale fait irruption dans un laboratoire top secret pour délivrer des dizaines de chimpanzés soumis à de terribles expériences. Mais aussitôt libérés, les primates, contaminés par un mystérieux virus et animés d’une rage incontrôlable, bondissent sur leurs « sauveurs » et les massacrent.
28 jours plus tard, le mal s’est répandu à une vitesse fulgurante à travers le pays, la population a été évacuée en masse et Londres n’est plus qu’une ville fantôme. Les rares rescapés se terrent pour échapper aux « Contaminés » assoiffés de violence. C’est dans ce contexte que Jim, un coursier, sort d’un profond coma…

Cet avis à été écrit il y a quelques années. Je le reposte car j’ai revu le film récémment 😉 .

Parmi les films qu’on m’as fortement conseillé de voir ces derniers temps (et que je ne regrette pas d’avoir vu soit dit en passant 😉 ), nombreux sont ceux que je n’avais pas vu car ils ne m’attiraient pas plus que cela. « 28 jours plus tard » en revanche, malgré le fait que je ne l’avais encore jamais vu, faisait lui parti des films que je souhaitait découvrir, c’est donc avec une certaine impatience que confortablement installé sous ma couette, je me suis mis à découvrir ce film en dvd 🙂 .

Le scénario est assez fidèle à l’image que je me faisais de ce film je dois avouer mais je garde quand même un très bon souvenir de cette histoire originale même si par moment, cela m’as un peu fait penser à des films de George Romero comme « Zombie » avec le passage dans le supermarché où bien à des films comme « Je suis une légende » (où plutôt « The last man on Earth » qui est plus ancien 😉 ).

L’histoire m’as tout de même bien captivé et je n’ai jamais décroché du film. Je regrette un peu qu’on sache dès le début ce qui s’est passé (j’aurais trouvé ça sympa de le découvrir au fil du film pour garder une part de mystère) mais j’ai adoré la fin du film dont, il faut que je sois honnête, je ne m’y attendais pas du tout (et qui m’as fait penser à « Doomsday » même si le film est sorti après celui de Danny Boyle).

Le rythme est dosé juste comme il faut en s’accélérant au bon moment tout en sachant ralentir quand cela est nécessaire et les quelques petites touches d’humour glissés ici et là sont fort plaisante même si on a tendance à vite passer à autre chose pour retomber dans la gravité de la situation dans laquelle les personnages sont confrontés.

Au niveau du casting, la production à eu la riche idée d’utiliser à l’époque des acteurs peu connus (je dis bien à l’époque car depuis certains ont acquis une certaine notoriété qui n’est plus à démontré 😉 ). Cette très bonne idée permet au spectateur de mieux s’immerger encore dans le film en s’identifiant d’une meilleur façon à ses différents personnages.

Cillian Murphy (Jim) en tête est celui qui livre l’interprétation la plus bluffante dans ce film à mes yeux. Crédible, l’acteur à su à merveille faire évoluer son personnage. Il possède ses qualités mais aussi ses défauts et le jeu de l’acteur permet cependant à ce que l’on s’attache très rapidement à cet homme paumé dans un premier temps qui va ensuite réussir à prendre les choses en mains.

A ses côtés, la charmante Naomie Harris (Selena) livre aussi un jeu très bon. J’ai trouvé que son rôle était un brin stéréotypé au début du film mais qu’il opère un sacré virage en plein milieu. Le travail de la comédienne y est pour beaucoup il faut l’avouer. Cette dernière à su elle aussi rendre son personnage attachant sans pour autant le dé-crédibiliser.

Derrière eux, les autres comédiens livrent également une très bonne prestation dans la lignée de ce duo avec notamment un très bon Brendan Gleeson (Frank) et un très charismatique Christopher Eccleston (Henry). La jeune Megan Burns (Hannah) joue elle aussi très bien le jeu même si je l’ai trouvé un peu en dessous du reste du casting (sauf peut être vers la fin 😉 ) mais cela contribue à rendre son personnage un peu plus naïf et frais ce qui n’est pas plus mal.

La réalisation de Danny Boyle est excellente. Le choix de tourner le film en numérique est judicieux puisque cela apporte une petite touche de « réalisme » au film et qui contribue à nous faire rentrer un peu plus dans le long métrage. Jouant avec la lumière et les décors qui sont à sa disposition, le réalisateur livre là un très bon travail avec en prime un Londres déserté de ses habitants qui est assez impressionnant.

Le choix de la musique s’avère lui aussi crucial avec une bande son qui n’étouffe pas le film mais qui au contraire apporte un plus à l’ensemble en devenant un personnage à part entière. Le tout réunis font que l’atmosphère générale dans le film est excellente et convient très bien à son sujet sans parler des effets spéciaux, très réussis, qui sont au service du film sans jamais tomber dans la surenchère visuel même si esthétiquement parlant, c’est bien foutu il faut le dire.

Pour résumer, « 28 jours plus tard » est donc pour ma part un très bon film. Fidèle à ce que je m’imaginais, le film m’as apporté tout ce que j’attendais de sa part et je ne me suis jamais ennuyé. Certaines scènes sont plus efficace que d’autres et bien que le style un peu lent par moment peu surprendre, il convient néanmoins à la perfection. Je regrette pas du tout de l’avoir vu et je le recommande surtout aux amateurs du genre et j’ai maintenant qu’une seule hâte, c’est de découvrir la suite « 28 semaines plus tard » même si cette dernière à l’air (d’après le peu que j’en ai vu) avoir pris un autre virage. Affaire à suivre donc 😉 …

4.5/5 (Grand Film)

Publicités

2 réflexions sur “28 jours plus tard

    1. Je pars toujours confiant avec Danny Boyle et les premières images que j’en avais vu avait tout pour que je trouve ce projet intéressant mais cela n’empêche pas que ce fut une bonne surprise pour moi également. Depuis, le film est devenu un classique et cela ne me surprend pas 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s