Rappelle-toi

Rappelle toiRappelle-toi. 1 heure 30. France. Drame. Téléfilm de 2015. Réalisé par Xavier Durringer avec Line Renaud, André Oumansky, Anne Suarez, Gabriel Garran, Eric Savin…

A 86 ans, Mado est une femme énergique. Ancienne résistante durant la Seconde Guerre mondiale, elle a travaillé pendant 50 ans dans la région parisienne pour un syndicat au sein de la SNCF. Pour ses loyaux services, elle se voit récompensée d’une médaille du mérite, sous le regard de son mari, qui s’écroule brutalement, terrassé par l’émotion et meurt.
Après les funérailles de son époux, Mado se met à rechercher sur internet un certain Michel Kardec. Elle explique à Laura, sa petite fille, qu’elle veut retrouver cet homme et revenir à Brest où elle n’est pas retournée depuis l’âge de 16 ans. Nostalgique, elle sort parfois une lettre jaunie par le temps qu’elle lit et relit les larmes aux yeux. Pour quelles raisons Mado tient-elle absolument à prendre contact avec cet homme ?

Il y a quelques mois de cela, Line Renaud était à Brest pour un tournage de téléfilm qui passera sur France Télévision. Il s’agissait de « Rappelle-toi » et l’actrice ainsi que l’équipe du film, pour remercier la ville de son accueil, a décidé d’organiser une projection sur grand écran en avant-première avant sa diffusion à la télévision. Avant-première en présence de Line Renaud, ainsi que du réalisateur Xavier Durringer et du producteurs Dominique Besnehard à laquelle j’ai eu la chance d’assister.

Je dois dire que je misais beaucoup sur ce téléfilm. D’une part, je voulais voir un peu Brest sur grand écran, essayer de reconnaître certains coins et voir la ville où j’habite avec un autre regard. D’autre part, le sujet sur la résistance était un sujet qui me plaisait bien et j’étais curieux de voir comment il avait pu être traité.

A l’issue de ma projection, je suis un peu mitigé. J’ai bien aimé mais je n’ai pas été emballé autant que je l’aurais souhaité. Divisé en deux parties, j’ai apprécié la première partie qui se passe dans les rues de Brest. Je ne suis peut-être pas objectif et ça ne parlera sans doute pas autant à d’autres personnes mais j’ai apprécié voir plusieurs coins que je fréquente tout comme j’ai aimé l’énigme qui entoure le voyage de Mado. Qui est ce Kardec pour elle ? Pourquoi à t-il marqué sa vie ? Il y a pleins d’éléments qui sont mis en place le tout avec une petite légèreté agréable.

Seulement voilà, la deuxième partie m’a moins emballé. Elle n’est pas mauvaise, loin de là, mais je ne suis pas totalement fan du traitement. Une fois que l’on connait les raisons du voyage de Mado et ce que cela entraine, le scénario oublie Brest (ce qui n’est pas dérangeant pour moi je le précise) pour se plonger dans l’histoire de son personnage et la résistance française durant la guerre.

Je n’en dirais pas plus sur les motivations de Mado car il est vrai que je ne m’attendais pas à ce « lien » qui l’uni avec Kardec mais lorsque l’on plonge dans la partie des révélations, j’ai trouvé que c’était un peu maladroit par moment. Pas mauvais, c’est même très intéressant sur plusieurs thèmes que cela aborde, mais je n’ai jamais eu la sensation que le scénario réussissait à me prendre avec lui et à me convaincre de ses propos. C’est très délicat d’en dira davantage car je ne veux vraiment pas spoilers mais j’ai quand même été un peu gêné parfois par le fond et la façon dont s’est raconté même si cela reste une histoire qui prend toute son ampleur dans son final.

Autre élément qui m’a un peu embêté, c’est le jeu des acteurs. C’est peut-être moi (car dans la salle, il y avait beaucoup d’éloges même si l’aura de l’avant-première ne rend pas toujours objectif parfois) mais j’ai trouvé que dans l’ensemble, il y avait un grand manque de crédibilité dans l’interprétation des comédiens. Si je ne suis jamais rentré à fond dans l’histoire, c’est aussi parce que je n’y ait pas cru.

Line Renaud (Mado) est quand même celle qui s’en sort le mieux mais je ne saurais l’expliquer, il m’a quand même manqué un petit quelque chose. Ça vient vraiment peut être uniquement de moi mais, hormis le final dont je ne peux pas parler sous peine de trop en dire et de gâcher l’effet de surprises, j’ai trouvé que ça manquait un peu de naturel.

C’est même pire avec le chauffeur de taxi. La relation qu’on essaie d’installer entre lui et Mado est certes sympathique, il est sympa aussi de montrer cette complicité qu’il peut naitre entre des générations et les personnages sont pleins de bonnes intentions mais je suis désolé, je n’y croit pas. Cela a vraiment sonné faux pour moi et je le regrette car du coup, c’est aussi pour ça je pense que je n’ai pas pu rentrer totalement dans cette histoire.

Je pourrais aussi évoquer les deux jeunes filles qui vont croiser la route de Mado qui m’ont paru un peu caricaturales ou encore la fille de Mado qui aurait peut-être pu avoir un développement plus important mais d’une manière générale, cela me peine de l’avouer car on ressent vraiment l’envie de bien faire et l’amour de ses comédiens pour ce récit, j’ai quand même trouvé que le jeu n’était pas exceptionnel…

De Xavier Durringer, je n’avais vu que le film « La conquête » que j’avais trouvé intéressant. Une nouvelle fois (en tout cas avec moi), il se plonge donc dans une histoire très politique avec cette envie de mettre en avant la résistance brestoise et surtout la résistance en général. Qu’est-ce qu’un résistant ? Agit-il toujours en temps de guerre ? Être résistant rend t-il nos actes légitimes ? Le cinéaste aborde certains thèmes pas mal et j’ai trouvé que son explication après la projection pour justifier son projet tenait la route… cependant de mon côté je suis quand même passé à côté.

J’ai trouvé que la mise en scène manquait de force et de puissance. Il y a de l’émotion mais je n’ai pas été pris comme j’aurais dû l’être. Je vais faire l’impasse sur le visuel général car la qualité téléfilm sur grand écran ne rend pas toujours un bon rendu cependant, si dans sa réalisation je n’ai pas toujours été scotché à mon siège, je dois avouer que certains plans séquences et certains gros plans dans les regards m’ont plu.

Après, le téléfilm a aussi l’avantage d’être court. Sa durée est bonne ce qui fait que je ne me suis pas non plus ennuyé même si j’ai conscience de pointer peut-être un peu trop du doigt les éléments qui m’ont embêtés (sans doute aussi parce que j’en attendais plus…). Il y a un léger humour, la fin demeure poignante et la bande originale est plutôt bien pensé je trouve pour ce genre de production. La première partie un peu légère est importante pour la seconde dont je ne veux rien dévoiler mais elle aurait pu être un peu raccourci je pense. Cette première partie est bonne mais tout l’intérêt de cette histoire réside dans sa seconde partie et c’est vraiment celle-ci que j’aurais aimé voir davantage approfondie.

Pour résumer, même si j’ai tendance à évoquer les nombreuses petites choses qui m’ont gêné et même si mon ressenti général est mitigé, « Rappelle-toi » reste un bon téléfilm. Sa place n’est clairement pas au cinéma (même si j’apprécie le geste fait par l’équipe à la ville de Brest et que ce genre d’initiative me plait). D’ailleurs, malgré mes réserves, je pense que je reverrais ce téléfilm lors de son passage à la télévision car un second visionnage lui sera peut-être plus bénéfique pour moi même si je n’aurais plus l’effet de surprise. Je ne sais pas trop si je dois le recommander ou non mais en tout cas certains sujets abordés lance des débats et ça me plait.

3/5 (Bien)

Publicités

2 réflexions sur “Rappelle-toi

  1. Le commentaire ci dessus est nul. Ce film est magnifique. Je ne suis pas fan de Line Renaud, lion s’en faut, mais son interprétation est magistrale dans un rôle qui lui va à ravir.
    Une histoire vrai à voir impérativement

    J'aime

    1. On est en droit de ne pas avoir le même avis. Tu semble avoir apprécié ce téléfilm davantage que moi (même si ma note me semble quand même correct) mais je n’irais pas jusqu’à dire que ton commentaire est nul. Nous ne sommes pas d’accord voila tout mais je respecte ça. L’ouverture c’est aussi savoir que d’autres personnes peuvent ne pas avoir le même avis.

      Pour le reste, Line Renaud a su me toucher mais je n’ai pas non plus trouver sa prestation magistrale. Elle ne m’a pas non plus convaincu plus que ça même si je suis d’accord sur le fait que ce rôle lui convient bien. Quand au fait qu’il faut voir ce film impérativement, je continue de ne pas me prononcer car pour le coup, je ne sais toujours pas si je veux le conseiller ou non. Comme je l’ai écris, un second visionnage plus tard de mon côté lui sera peut-être bénéfique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s