Docteur Frankenstein

Docteur FrankensteinDocteur Frankenstein (Victor Frankenstein). 1 heure 50. États-Unis. Fantastique. Sortie en France le 25 novembre 2015. Réalisé par Paul McGuigan avec James McAvoy, Daniel Radcliffe, Jessica Brown Findlay, Andrew Scott, Bronson Webb, Daniel Mays, Spencer Wilding, Robin Pearce, Callum Turner…

Le scientifique aux méthodes radicales Victor Frankenstein et son tout aussi brillant protégé Igor Strausman partagent une vision noble : celle d’aider l’humanité à travers leurs recherches innovantes sur l’immortalité. Mais les expériences de Victor vont trop loin, et son obsession engendre de terrifiantes conséquences. Seul Igor peut ramener son ami à la raison et le sauver de sa création monstrueuse.

Avant de rentrer dans ma salle de cinéma pour découvrir « Docteur Frankenstein », j’avais dû voir une seule fois sa bande annonce et je dois avouer que je l’avais aussi vite oublié. En fait, si j’ai fait le déplacement, c’est surtout pour le duo d’acteurs que je trouvais intéressant ainsi que pour le mythe du monstre de Frankenstein qui pouvait m’offrir un divertissement sympathique.

Je ne suis au final pas trop déçu par ce que j’ai vu. Je n’ai rien trouvé de transcendant non plus mais globalement, c’est typiquement le genre de film que je m’étais un peu fait dans ma tête avant ma séance. En soit, je n’ai rien contre les remakes et rien contre les relectures. Du coup, c’est vraiment sans trop d’a-priori que j’ai vu ce récit mais si j’ai quand même passé un bon moment, j’ai néanmoins quelques réserves.

En fait, s’il n’y avait déjà pas eu les nombreuses autres relectures du mythe, j’aurais sans doute pu apprécier davantage ce film, seulement voilà, dans le lot de ce que le cinéma a déjà pu nous offrir à ce sujet, ce nouveau film ne fera sans doute pas parti de ceux qui m’auront le plus convaincu pour son fond.

C’est vraiment sympathique, j’ai quand même la sensation que le cahier des charges et respecté mais il me manque un petit je ne sais quoi pour être vraiment emballé. Le must restera sans nul doute le film de James Whale qui dégage pour moi beaucoup de charme et de poésie, hors ici, on ne retrouve pas vraiment ses ingrédients dans le ressenti final.

Il y a de bonnes idées je ne dis pas le contraire. Je trouve ça par exemple très bon que l’on se focalise plus sur Victor Frankenstein et ses motivations, sa folie, son passé… plutôt que sur son monstre (qui apparaîtra quand même c’est une évidence). L’idée de l’associé avec Igor (personnage qui n’existe pas dans le livre d’origine de Mary Shelley) est aussi une bonne chose. Il y a une utilisation de son relationnel et de la façon dont Frankenstein voit ses semblables que j’ai aimé et qui change encore un peu là ce que l’on a l’habitude de voir mais ce n’est vraiment pas assez pour élever ce film à mes yeux même si encore une fois, toute ses qualités en font un divertissement honorable.

Si le résultat est toutefois correct, c’est aussi un peu grâce à l’interprétation des comédiens que je trouve bonne à commencer par James McAvoy (Victor Frankenstein) qui n’est pas dans son rôle le plus charismatique mais qui réussit à s’approprier son personnage. Il lui donne un petit côté décalé, déjanté qui me plait. J’ai aimé sa façon de jouer son personnage, de nous le rendre un tantinet complexe pour qu’au final, on ne sache jamais trop si on doit l’aimer ou le détester.

Daniel Radcliffe (Igor) est lui aussi pas mal. Pourtant, je ne suis pas un fan de la première heure (même si j’apprécie sa volonté de s’émanciper d’Harry Potter) mais l’acteur m’a plu. Surtout au début, dans la peau de ce clown maltraité dans un univers un peu caricatural mais qui permet au comédien de jouer avec son regard et avec sa gestuelle comme je l’avais rarement vu chez lui. Par la suite, c’est plus classique mais il fait le job. Daniel Radcliffe forme d’ailleurs un bon duo avec James McAvoy, on a envie d’y croire.

Derrière, le reste du casting est un peu plus en retrait. Andrew Scott (Roderick Turpin) est peut-être un peu trop dans l’excès, surtout vers la fin où il devient un peu un cliché ambulant, mais ça ne m’a pas dérangé. En revanche, aussi charmante soit-elle et malgré toute sa bonne volonté, Jessica Brown Findlay (Lorelei) est juste là pour faire jolie. Son rôle est assez fade, assez lisse et plombe même un peu le récit avec tant de facilités…

La réalisation de Paul McGuigan n’est pas détestable non plus sinon. Lui aussi de son côté il a voulu se réapproprier le mythe pour y apporter sa propre identité et c’est une chose que j’apprécie également mais il ne m’a pas bluffé non plus pour autant. Il y a des scènes que j’ai bien aimé, c’est très agréable à regarder, ça se laisse gentiment suivre malgré par moment quelques baisses de rythme mais ce n’est pas non plus très novateur quand même.

J’ai bien aimé en tout cas les différents décors ainsi que la photographie. L’ensemble sonne un peu faux, on a l’impression de voir des décors en carton-pâte mais cela m’a amusé et c’est peut-être cela qui fait que j’ai aussi passé un bon moment. Après visuellement tout n’est pas réussi mais ça fonctionne quand même.

Les effets visuels vont bien avec le spectacle que l’on nous propose et même si malgré l’attente, on peut s’avérer un peu frustré au moment de découvrir le monstre que l’on attendait tant, ce dernier m’a quand même fait sourire. D’une manière générale, il y a un humour et une légèreté, le tout enrobé avec une légère touche de fantastique qui fait que l’ambiance m’a plu. J’ai bien aimé aussi la bande originale qui accompagne bien le tout.

Pour résumer, « Docteur Frankenstein » est une énième relecture du mythe de Victor Frankenstein et de son monstre. Si je pense qu’avec le recul cette œuvre ne marquera pas plus que cela mon esprit, elle n’en demeure pas moins divertissante et plutôt réussi. Il y a de bonnes idées dans cette relecture, le casting est plaisant, la mise en scène classique mais efficace et je ne me suis pas trop ennuyé malgré une tension générale pas toujours constante. Il me manque un petit je ne sais quoi de charme et de poésie pour sortir un peu du lot de ce divertissement assez prévisible mais le résultat est suffisamment plaisant pour que je puisse revoir ce film à l’avenir 😉 .

3/5 (Bien)

Publicités

10 réflexions sur “Docteur Frankenstein

  1. Je suis totalement d’accord avec toi. Je l’ai trouvé pas mal, divertissant en tout cas, avec de vraies bonnes idées dans la réécriture du mythe et un bon duo d’acteurs (même si j’ai également beaucoup aimé Scott – en même temps j’adore cet acteur tout court) mais c’est vrai qu’il manque vraiment quelque chose dans la réalisation (même s’il n’y a rien de dégueu non plus) et quelques effets visuels sont moches (même si pas tout est laid non plus).

    J'aime

  2. Pas encore vu, j’avoue avoir quelques réserves. J’ai vu la bande-annonce et il ne me tentait pas pus que ça….pourtant je suis curieuse de voir les 2 acteurs (James et Daniel) à l’oeuvre !

    J'aime

    1. Mon avis est favorable parce que je prend ce film pour ce qu’il est à savoir un simple divertissement qui n’a rien de mémorable mais qui fait passer le temps. C’est sûr que ce n’est pas ce film qui va faire renaître le mythe mais il se laisse suivre malgré tout même si un passage à la télévision peut suffire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s