Die hard 2 : 58 minutes pour vivre

58 minutes pour vivreDie hard 2 : 58 minutes pour vivre (Die hard 2). 2 heures 03. États-Unis. Policier – Action. Sortie en France le 3 octobre 1990. Réalisé par Renny Harlin avec Bruce Willis, William Atherton, Franco Nero, Bonnie Bedelia, Reginald Veljohnson, William Sadler, John Amos, Dennis Franz, Art Evans, Fred Thompson, Tom Bower, Sheila McCarthy, Don Harvey, Robert Costanzo…

L’inspecteur de police McClane attend que l’avion de son épouse atterrisse dans un aéroport international proche de Washington. D’étranges allers et venues attirent son attention. Il suit des hommes qui communiquent discrètement entre eux jusqu’au sous-sol de l’aéroport. Là, des inconnus tirent sur lui et des mercenaires prennent le contrôle de l’aéroport, coupant toute communication avec l’extérieur. Les passagers des avions prêts a l’atterrissage, dont la femme de McClane, n’ont plus que cinquante-huit minutes pour vivre !

L’avis qui suit a été écrit lors de la première version de ce blog. Je le reposte ici car je l’ai revu récemment 😉 .

Après « Piège de cristal », c’est au tour de « 58 minutes pour vivre » de prendre le relai des aventures du policier John McClane. D’un point de vue scénaristique, ce second opus est moins bon que le premier je trouve. Peut-être que cela vient de l’effet de surprise qui a disparu ou de l’histoire qui s’étend sur plusieurs décors là où l’immeuble du premier film permettait de concentré l’action en un même point.

Cependant, hormis le fait que j’ai trouvé le scénario un brin moins bon que le premier, le résultat reste identique à savoir que durant tout le film on ne s’ennuie pas une seule seconde. Le mélange homogène action-humour est toujours autant efficace et en font une bonne suite dans la continuité du premier.

Le casting du film est quant à lui toujours efficace en se servant des bases qui ont fait le succès du premier opus. Bruce Willis reprend de très bonne manière son personnage culte et continue de faire évoluer l’un de ses rôles les plus marquant. Alan Rickman possédait pas mal de charisme dans le premier volet et c’est ce même charisme que l’on retrouve chez William Sadler. J’ai certes trouvé que comparé à Alan Rickman, William Sadler s’impose moins à l’écran mais le charisme qu’il dégage colle parfaitement avec le sujet au même titre que Franco Nero dans son rôle d’Esperanza (dommage que l’on voit pas trop ce personnage dans le film je trouve 😉 ).

Bonnie Bedelia et William Atherton sont moins présent eux dans l’histoire mais reprennent de bonnes manière leurs personnages comme Reginald Veljohnson en Sergent Al Powell. On regrette d’ailleurs que ce dernier ne fasse plus qu’une simple apparition car j’aimais bien l’alchimie qu’il avait avec Bruce Willis dans le premier film. Le reste de la distribution est également correct dans l’ensemble.

Renny Harlin prend très bien le relai lui aussi derrière la caméra. Personnellement je préfère la signature de John McTiernan à la réalisation des McLane mais le réalisateur s’en sort plutôt bien en livrant une mise en scène juste qui ne trahis pas le propos et qui continue dans l’esprit de continuité de la saga.

Les effets spéciaux commence à dater un peu eux aussi (je pense notamment à la scène de l’explosion ou Bruce Willis est sur un siège éjectable 😉 ) mais n’enlève rien au charme du film. « 58 minutes pour vivre » reste donc pour sa part lui aussi un divertissement plaisant et agréable à voir bien que d’un point de vue qualitatif j’ai une préférence pour le premier opus qui n’es pas égalé cette fois ci. Un bon film à voir sans se prendre la tête que les amateurs du genre apprécieront 😉 .

4/5 (Excellent)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s