Die hard : Piège de cristal

Piège de cristalDie hard : Piège de cristal (Die hard). 2 heures 06. États-Unis. Policier – Action. Sortie en France le 21 septembre 1988. Réalisé par John McTiernan avec Bruce Willis, Alan Rickman, Bonnie Bedelia, Reginald Veljohnson, Paul Gleason, Alexander Godunov, De’voreaux White, William Atherton, Robert Davi, Grand L. Bush, Clarence Gilyard Jr., James Shigeta, Bruno Doyon, Andreas Wisniewski…

John McClane, policier new-yorkais, est venu rejoindre sa femme Holly, dont il est separé depuis plusieurs mois, pour les fêtes de Noël dans le secret espoir d’une réconciliation. Celle-ci est cadre dans une multinationale japonaise, la Nakatomi Corporation. Son patron, M. Takagi, donne une soirée en l’honneur de ses employés, à laquelle assiste McClane. Tandis qu’il s’isole pour téléphoner, un commando investit l’immeuble et coupe toutes les communications avec l’extérieur…

L’avis qui suis a été rédigé il y a plusieurs mois de cela (juste avant la sortie du quatrième volet de la saga en salles 😉 ). Je le reposte ici car j’ai revu le film récemment.

…En 1988 débarque sur les écrans du monde entier « Piège de cristal » et c’est à partir de 1988 que le célèbre John McClane rentra dans la légende des films cultes au cinéma. Le scénario est riche en facilités et en incohérences scénaristiques mais cependant on oublie vite tout ça tant le rythme ne s’arrête jamais et tant il est plaisant de voir ce film.

Avec une bonne dose d’action comme on l’aime, le scénario mélange habilement une bonne dose d’humour également. Le personnage de McClane en devient ainsi très sympathique et tout en zigouillant du terroriste, il est plaisant d’entendre les différentes répliques mémorables qui ponctuent le scénario écrit par Jeb Stuart et Steven E. De Souza.

C’est le grand point fort de ce scénario. Le film faisant un cocktail unique et efficace d’action et d’humour, on oublie vite les faiblesses de l’histoire et on ne voit pas le temps passer. On appréciera également les quelques « coups » donné à la police américaine et notamment au FBI aussi qui en prend pour son grade faisant office de simple « fonceur dans le tas » caricaturaux qui ne réfléchissent pas et qui se prennent pour des gros dur alors qui sont bêtes comme tout.

Plusieurs acteurs avaient été pressentis pour le rôle de cet Inspecteur John McClane mais avec le temps, on peut se demander qui d’autre que Bruce Willis aurait pu interpréter ce personnage à qui il a donné ses lettres de noblesses. L’acteur est excellent dans son rôle et le charisme qu’il dégage à l’écran correspond à merveille au personnage. Sans jamais être ridicule, Bruce Willis donne vie de très bonne manière à l’un des policiers les plus connus dans le cinéma et sa prestation est tellement bonne que l’acteur y est dans un de ses meilleurs rôles (je dis « un de ses meilleurs rôles » car pour moi, malgré certaines critiques que j’ai pu lire, Bruce Willis à eu de très mauvais rôle mais de très bons rôles aussi 😉 ).

A ses côtés, il livre une lutte acharné avec Alan Rickman en Hans Gruber qui ne surjoue jamais et qui sais être convaincant dans son personnage de terroriste. J’ai beaucoup apprécié son jeu de regard et le calme qu’il donne à son personnage maitrisant toujours la situation. Si Bruce Willis et Alan Rickman sont les deux acteurs qui sont le plus mis au-devant de la scène et qui se dégage du lot, le reste de la distribution est tout de même correcte. Notamment Reginald Veljohnson qui est très drôle dans son personnage du Sergent Al Powell même si il va plus parler que bouger (on le voit plus souvent accoudé à sa voiture de police plutôt qu’en train de bouger) et Bonnie Bedelia qui joue très bien son rôle de femme forte incarne une bonne Holly Gennero McClane.

Pour résumer, avec le temps, le film n’as pas pris une ride et la mise en scène de John McTiernan s’avère être toujours autant efficace. Les effets spéciaux datent certes un peu mais continue de donner du charme à cette œuvre culte qui est devenu une référence dans le genre. « Piège de cristal » est un chef d’œuvre de blockbuster. Les faiblesses du scénario sont vite oublié tant le spectateur se laisse prendre au jeu de ce grand divertissement qui en plus de nous en mettre plein la vue, nous donne le sourire. De nombreuses répliques sont devenus cultes avec le temps et ce premier volet lança de très bonne manière la saga des « Die hard » en plus de la carrière de Bruce Willis qui avait déjà bien commencé à l’époque grâce au succès de la série « Clair de lune » dans laquelle il jouait 😉 . Je regrette pas du tout de revoir cette saga en tout cas avant la sortie du quatrième opus cet été 😉 .

5/5 (Approved by Vladdy)

Publicités

2 réflexions sur “Die hard : Piège de cristal

  1. (Je fais une réponse quatre en un même si j’ai pris le soin de lire tous les billets en ce qui concerne toute la saga !). Mes préférés de la saga sont le 1er et le 3, juste des classiques du film d’action, avec un Bruce Willis impeccable, des méchants wooow et dans le 3 Samuel L. Jackson topissime ! J’aime moins le 2 et le 4 se laisse regarder.

    J'aime

    1. C’est globalement un top cohérent qui correspond à une grande majorité des fans de Die Hard. Je note que pour toi aussi, le 5 n’existe pas 😉 (C’est d’ailleurs le seul que je n’ai pas voulu revoir, j’ai juste remis mon billet que j’avais écrit à sa sortie car comme j’ai revu les quatre premiers, je me disais que ça pouvait quand même être intéressant… ou pas 😛 )

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s