Star wars – Épisode 4 : Un nouvel espoir

star wars un nouvel espoirStar wars – Épisode 4 : Un nouvel espoir (Star Wars: Episode IV – A New Hope). 2 heures 01. Etats-Unis. Science fiction – Aventures. Sortie en France le 19 octobre 1977. Réalisé par George Lucas avec Mark Hamill, Carrie Fisher, Harrison Ford, David Prowse, Alec Guinness, Anthony Daniels, Kenny Baker, Peter Mayhew, Peter Cushing, Phil Brown, Shelagh Fraser, James Earl Jones…

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine… La guerre civile fait rage entre l’Empire galactique et l’Alliance rebelle. Capturée par les troupes de choc de l’Empereur menées par le sombre et impitoyable Dark Vador, la princesse Leia Organa dissimule les plans de l’Étoile Noire, une station spatiale invulnérable, à son droïde R2-D2 avec pour mission de les remettre au Jedi Obi-Wan Kenobi. Accompagné de son fidèle compagnon, le droïde de protocole C-3PO, R2-D2 s’échoue sur la planète Tatooine et termine sa quête chez le jeune Luke Skywalker. Rêvant de devenir pilote mais confiné aux travaux de la ferme, ce dernier se lance à la recherche de ce mystérieux Obi-Wan Kenobi, devenu ermite au cœur des montagnes désertiques de Tatooine…

Ça faisait un petit moment maintenant que je voulais me refaire la saga « Star Wars » sans jamais trouver trop l’occasion. C’est ainsi que je me suis finalement décidé à me faire un cycle cinématographique consacré à cette franchise culte et que je me suis mis à revoir « Star Wars – Épisode 4 : Un nouvel espoir » en Bluray.

Et bien que le film ait subi de nombreuses modifications au cours des années, le plaisir est toujours intact pour moi. J’aime toujours autant ce scénario écrit par George Lucas. Sans perdre de temps, il nous plonge tout de suite dans cette guerre entre l’Empire et les rebelles. Sans perdre son temps avec un placement d’intrigue et une présentation des personnages, on découvre l’ensemble sur le tas avec une facilité assez déconcertante. L’univers est dès le début très riche mais à aucun moment, on est perdu bien au contraire.

Film fantastique très abordable, j’aime toujours autant cette critique d’une dictature où le pouvoir contrôle le peuple avec la peur. Les prémices du mythe sont là et devant tant de richesses, je suis assez surpris au final que les producteurs pensaient que ce film allait faire un bide. Il y a tellement de chemin et de suites annoncées avec ce film, que tout semble au rendez-vous pour nous divertir d’excellente manière tout en ayant un business très lucratif (chose que George Lucas a bien compris en se faisant pas mal d’argent en prenant le contrôle sur les produits dérivés de sa franchise).

Au-delà de cette confrontation entre le pouvoir dictatorial et le peuple rebelle, il y a aussi un rapport à Dieu avec la Force qui n’est pas forcément très subtil mais qui bizarrement ne m’a jamais gêné plus que ça. Pourtant, je ne suis pas très religieux et encore moins au cinéma, mais ici, je trouve que ça s’intègre bien avec ce récit. Toute la philosophie est assez basique mais ça fonctionne surtout dans cet univers assez riche, avec toute ses galaxies finalement proche les unes des autres avec leurs moyens de transports et qui permet aussi de bien unir tout ce joli monde.

C’est ainsi qu’on a le droit à un combat des plus classique entre le Bien et le Mal. Il y a peu de nuances de gris mais ce n’est pas plus mal car ainsi on suit très bien l’ensemble sans se prendre la tête. Si les producteurs ne pensaient pas trouver le succès avec ce long métrage, on sent bien en tout cas que dans ce combat, de nombreux éléments avaient déjà été pensé. On évoque le passé de cet opus avec une certaine intelligence, un passé qui devient même encore plus savoureux lorsque l’on connait ensuite les épisodes à venir.

Avec un très bon cocktail d’humour, d’action, d’aventures et de fantastique, le long métrage a su en tout cas m’emmener avec lui. Très riche dans son vocabulaire et sa galaxie qui a été créé, je ne vais pas vous mentir, il m’arrive parfois d’avoir du mal à savoir qui est qui et de quel planète on parle mais je retrouve assez vite le fil conducteur et je passe toujours un aussi bon moment lorsque je redécouvre cet opus qui ne démérite pas sur les louanges qu’on peut lui adresser. Il n’est d’ailleurs pas surprenant, et encore plus avec le recul, que ce film (et la franchise qui suit) ait véhiculé un mythe à part entière et se soit inscrit dans la culture populaire.

Du côté de la distribution, c’est du tout bon aussi. C’est d’ailleurs si bon, qu’à part quelques exceptions (surtout Harrison Ford), l’ensemble de ce casting s’est retrouvé malgré lui enfermé dans cette saga et lorsqu’on évoque certains noms, hormis « Star Wars », il est difficile de trouver un autre titre dans leurs filmographies respectives. Très convaincant dans leur ensemble, chaque acteur s’est approprié son personnage avec une certaine justesse bien plaisante à voir.

C’est ainsi le cas de Mark Hamill en Luke Skywalker. Il porte bien son personnage sur les épaules et avec toute la légèreté qu’il se doit, il réussit bien à incarner ce personnage culte. C’est étonnant car ce n’est pas forcément le plus charismatique de tous (loin de là) mais il arrive quand même à bien exister. Sa légèreté lui permet aussi de bien montrer son évolution. Elle non plus n’est pas très subtile mais elle est là et on a tout de suite de la sympathie pour son personnage et sa quête de justice. Dommage peut être que son personnage n’ait pas un côté un peu plus sombre mais bon…

Autre actrice qui s’est retrouvé enfermé dans son personnage, Carrie Fisher en princesse Leia Organa. J’aime beaucoup l’interprétation de la comédienne qui existe bien dans cette distribution assez masculine. Comme toute princesse qui se respecte, elle va être en danger et il va falloir aller la sauver mais cette dernière a quand même un peu de tempérament et du répondant qui rende son personnage très agréable à suivre au point que je regrette même qu’on ne la voit pas un peu plus dans cet opus.

Au milieu de ce duo va se greffer Harrison Ford qui en Han Solo va, sans le savoir encore à l’époque, rajouter un autre personnage mémorable du cinéma dans sa filmographie. Excellent dans la peau de cet aventurier un poil égoïste, c’est assez marrant de le voir évoluer dans cette histoire et même avec ses défauts, on ne peut s’empêcher d’avoir une certaine sympathie pour lui. L’issu de ce personnage qui pense principalement à l’argent est très prévisible mais rend son rôle encore plus drôle, surtout avec son côté machiste. Harrison Ford l’incarne en tout cas avec brio.

Alec Guinness dans la peau de Obi-Wan Kenobi est lui aussi exceptionnel. J’aime beaucoup le travail de ce comédien avec ce personnage. Il incarne une certaine sagesse que j’ai beaucoup aimé et me parait toujours aussi juste dans la peau de ce vieux Jedi. En alter-ego du côté du mal, David Prowse offre une gestuelle parfaite pour le tout aussi mythique Dark Vador. Le comédien n’aura d’ailleurs pas de chances puisque l’on se servira uniquement de sa gestuelle et de son imposante carrure, la voix de ce personnage étant le fruit de James Earl Jones (dans le seul épisode de cette première trilogie où on voit son visage, ça ne sera toujours pas lui qu’on verra, un comble quand on sait qu’il a refusé le rôle de Chewbacca car ce dernier était masqué…).

Le reste du casting fait sinon du bon travail. Peter Cushing est parfait en Grand Moff Tarkin et bien que grimé dans de lourds costumes et maquillages, Anthony Daniels en C-3PO, Kenny Baker en R2-D2 ainsi que Peter Mayhew en Chewbacca ont eux aussi contribué au succès de leurs personnages respectifs. Bien qu’on les voie peu, j’ai apprécié également Phil Brown et Shelagh Fraser, respectivement Oncle Owen et Tante Beru. Dans l’ensemble, je n’ai vraiment rien à dire concernant ce casting que je trouve très efficace, même dans sa légèreté de l’époque.

Pour la réalisation, je connais George Lucas que pour cette franchise (je dois découvrir son court métrage « 1:42:08 to qualify » ainsi que ses longs métrage « THX 1138 » et « American Grafitti » prochainement). Cependant, j’aime beaucoup à chaque fois ce que je vois. Au-delà d’avoir su créer un univers propre à lui (avec diverses sources d’inspirations plus ou moins avouées), je trouve sa mise en scène vraiment impeccable. J’ai vraiment été pris dans ce combat entre l’Empire et les rebelles.

Sa caméra est toujours bien placée avec des mouvements agréables qui rendent l’ensemble très fluide et surtout très lisible même lorsque les combats arrivent de toute part. J’aime beaucoup aussi l’aspect très simpliste de ses transitions mais qui sont toujours bien amenés. Cela rend le montage final encore plus agréable je trouve et à l’image du scénario qui nous fait rentrer directement dans le vif du sujet, on ne perd pas de temps en allant à l’essentiel.

Après, c’est vrai qu’il est difficile de juger et/ou d’avoir une opinion vraiment objectif sur le rendu final tant l’œuvre a été à de maintes reprises retouchés jusqu’à l’édition Bluray que j’ai revu dernièrement. C’est propre, c’est parfois agréable (et parfois non avec quelques incrustations et rajouts douteux…) mais on a quand même une drôle de sensation avec des effets visuels qui ne collent absolument pas avec l’époque. Le scénario est dans son époque, le casting à la gueule de son époque, les décors et les costumes (très bons au demeurant) sont de son époque mais les effets visuels apparaissent trop travaillés pour l’époque.

Après je comprends la logique (même si elle m’apparait plus mercantile que artistique) et je dois avouer que quand je me plonge dans le film, ça ne me dérange pas tant je suis captivé par cette histoire et cet univers à chaque fois mais le procédé me gêne quand même un peu surtout qu’à l’heure du Bluray, proposé une version d’origine pour plaire aux puristes me semble techniquement très jouable (j’ai entendu des rumeurs de ce retour dans une future édition depuis le rachat de la franchise par Disney… A confirmé). Une restauration de certains films s’avère parfois nécessaire mais George Lucas ne se pose pas de frontière dans cette restauration et c’est bien dommage parfois.

Sinon comme je disais, les différents costumes et les décors sont vraiment très bons. Ils collent bien aux caractères des personnages qui les portent et s’intègre bien dans ce monde. Ça m’amuse toujours autant de naviguer dans cette galaxie lointaine sinon et de parcourir la mythique Étoile noire. J’ai jamais l’impression de tourner en rond tant l’ensemble me parait riche et varié. Un bon travail est fait aussi sur la photographie ainsi que sur le choix des couleurs même si là encore, avec les retouches tout avis me semble un peu tronqués.

Très dynamique donc, j’ai beau connaître l’issue de la saga et avoir vu les films de la franchise plusieurs fois, je ne me lasse toujours pas de suivre ses aventures et je reste toujours autant captivé dedans. Je suis aussi bien aidé par une bande originale excellente composée par John Williams. Le son est très bon mais les musiques sont eux aussi bien choisies et font partie intégrante de ce monde avec son thème phare que l’on ne présente plus et donc chaque note semble avoir été créé pour que cet univers existe.

Pour résumer, ça faisait un petit moment que je voulais revoir la saga et je ne regrette pas de me replonger dedans. « Star Wars – Épisode 4 : Un nouvel espoir » me botte toujours comme un gamin. Ça m’amuse toujours de revoir les premiers pas d’un tel mythe et je le savoure mieux en l’ayant déjà vu avec ses petites scènes qui nous font penser à la suite à venir. Avec un très bon scénario, un très bon casting et une très bonne mise en scène, tout est réuni pour nous faire passer un excellent moment. C’est typiquement le genre de film qui a compris que le cinéma peut nous permettre de nous évader dans des mondes loin de notre réalité et en même temps, il y a une critique d’une société dictatorial que j’ai aimé même si celle-ci est un peu rempli de religion avec la Force (seule religion à laquelle je veux adhérer… Je veux être Jedi ^^ ). Dommage que la franchise a été à de maintes reprises retouchées car du coup tout avis semble un peu faussé mais ça reste quand même le pied pour moi. J’ai hâte de me revoir la suite et je sais que je pourrais toujours me refaire de nouveau cette saga incontournable dans l’Histoire du cinéma.

5/5 (Approved by Vladdy)

Publicités

2 réflexions sur “Star wars – Épisode 4 : Un nouvel espoir

  1. (je fais un commentaire 3 en 1 ici, mais j’ai lu les trois chroniques en ce qui concerne l’ancienne trilogie). J’ai découvert cette trilogie très tard, j’avoue que j’avais peur d’être déçue par rapport à son mythe et surtout peur de ne rien capter. Mais honnêtement, j’ai adoré : ça n’a pas trop vieilli, c’est même intemporel, ça revisite d’autres références avec beaucoup d’intelligence, on s’attache aux personnages, il y a de l’action, de l’humour et de l’émotion. Je comprends vraiment son succès.

    J'aime

    1. Tout est dit 🙂 Dans l’ancienne trilogie, ce qui m’embête le plus (et encore, même pour ça je reste bon client), c’est les nouveaux effets visuels qui ont été rajouté pour moderniser l’œuvre. Voir des films des années 70-80 avec des effets visuels des années 2000 me déconnecte un peu parfois. Maintenant, je prends quand même toujours mon pied. J’ai entendu que Disney voulait sans doute ressortir les films dans une version non retouchées. J’ai vraiment hâte de pouvoir me les procurer 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s