Zootopie

ZootopieZootopie (Zootopia). 1 heure 48. États-Unis. Animation – Comédie. Sortie en France le 17 février 2016. Réalisé par Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush avec les voix en version originale de Ginnifer Goodwin, Jason Bateman, Idris Elba, Jenny Slate, Nate Torrence, Bonnie Hunt, Don Lake, Tommy Chong, J.K. Simmons, Raymond S. Persi, Shakira… Avec les voix en version française de Marie-Eugénie Maréchal, Alexis Victor, Pascal Elbé, Fred Testot, Claire Keim, Teddy Rinner, Isabelle Desplantes, Pascal Casanova, Thomas Ngijol, Lubna Gourion…

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

Après avoir vu quelques teasers qui avaient su me mettre l’eau à la bouche (et tout particulièrement celui avec Flash, le paresseux), j’avais vraiment hâte de découvrir « Zootopie ». Je n’en faisais pas une grande attente mais associé aux bons échos que j’avais pu avoir à son sujet, ce long métrage avait de quoi me plaire et j’étais donc curieux de pouvoir enfin le voir.

Je ne regrette pas mon visionnage. Ce film est vraiment très plaisant à suivre et j’ai trouvé le scénario très intelligent. Écrit par Jared Bush et Phil Johnston, j’ai trouvé qu’il y avait un sous texte dans ce divertissement qui à lui seul valait le déplacement. La lutte contre les préjugés, l’ouverture aux autres, la découverte d’autres façons de pensée, les proies qui sont majoritaire face aux prédateurs, la volonté de croire en ses rêves etc etc sont autant d’exemples de thèmes abordés que j’ai adorés.

Sans jamais être ennuyeux, le scénario nous propose d’ailleurs au-delà de ça un divertissement très efficace qui ne manquera pas de nous amuser. Les petits en auront pour leurs comptes tout comme les plus grands. Chacun trouvera son bonheur dans ce film qui nous propose une belle histoire avec une fin certes prévisible mais un humour qui fonctionne et une action qui ne ralenti jamais.

Après, si j’ai bien aimé l’humour et la légèreté générale du film, ma principale frustration vient du fait que je pense qu’on n’a pas été assez loin dans le délire. Le long métrage reste très sage, très propre et prend peu de risque dans son humour. On reste dans un buddy movie très classique même si il demeure efficace.

De même, avec une population si variée, je regrette un peu qu’on n’exploite pas un peu plus les différents environnements de Zootopie. J’ai parfois eu l’impression d’avoir plusieurs quartiers, chacun avec son climat et ses caractéristiques mais qu’au final, on restait bien souvent au même endroit, on ne poussait pas trop dans la force des autres quartiers de la ville.

Comme d’habitude pour un film d’animation, j’ai vu ce long métrage en version française. Je vais donc m’abstenir de donner un avis sur la version originale même si le casting à l’air quand même bien étoffé. Je pense aussi que le choix d’Idris Elba (Le Chef Bogo) doit être une bonne idée, son timbre de voix devant bien coller avec ce personnage. En revanche, la voix de Shakira (Gazelle) est vite identifiable lorsqu’elle chante.

Concernant la version française, je n’ai pas de reproche à lui faire. Je trouve ce casting vocal très bon. Le tandem Alexis Victor (Nick Wilde) – Marie-Eugénie Maréchal (Judy Hopps) fonctionne bien. J’ai bien aimé aussi Pascal Elbé (Le Chef Bogo) qui a su bien retranscrire les différents traits de caractère de son personnage via sa voix.

Fred Testot (Benjamin Clawhauser) est parfaitement déjanté pour son rôle tandis que Claire Keim (L’adjointe au maire Bellwether) est peut-être parfois un peu trop légère dans sa surenchère ce qui a sans doute jouer sur le fait que je n’ai pas été surpris plus que cela aussi par l’évolution de son personnage.

Thomas N’Gijol (Yax) est énorme. Avec celui de Benjamin Clawhauser, c’est vraiment les deux rôles secondaires que j’aurais aimé voir davantage. Je ne parle pas non plus de Jean-Claude Donda (Flash) car je comprends que pour une question de rythme, on n’en abuse pas trop. C’est un personnage assez peu exploité mais c’est sympathique aussi de retrouver la voix de Teddy Rinner (Finnick).

Le trio Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush s’en sort également à merveille à la réalisation. L’animation est vraiment propre et derrière ses airs de dessins animés classique, je trouve que les différents plans sont plutôt bien pensés. Il y a un très bon travail qui est fait aussi sur les différentes espèces animales que l’on va retrouver au point que l’absence d’humains dans cette ville ne choque pas et qu’on a la sensation même d’en faire partie.

Le seul bémol vraiment c’est cette sous exploitation des différents décors que le film pose. La place du Sahara, Toundraville, le Quartier de la Forêt Humide ou Souriville sont vraiment peu traité et c’est dommage. Avoir un si riche univers et s’en servir juste comme simple décor, ça me frustre. Seul Lapinville est un peu exploité mais sinon, j’ai toujours eu l’impression d’être autour de la gare centrale de Savanna…

Après, ça compense un peu ma frustration, je trouve ça génial le travail qui a été fait sur la perspective entre ses différents animaux. On les humanise tout en prenant bien en compte leurs tailles respectives ce qui fait que voir toute cette joyeuse communauté cohabité ensemble est plaisant. Quant à la musique signée Michael Giacchino, je la trouve efficace mais elle n’a pas de thèmes vraiment mémorable à mes oreilles. Je pourrais réentendre plus tard une musique du film sans forcément réussir à l’associer à ce long métrage.

Pour résumer, « Zootopie » est un très bon film d’animation. J’ai vraiment passé un très bon moment, je n’ai pas vu le temps passé et je me suis bien amusé. Je regrette profondément qu’on n’ait pas été plus loin dans le délire niveau humour et que la ville de Zootopie n’ait pas été autant exploitée que j’aurais aimé. Car à côté de ça, l’animation est malgré tout très propre et le scénario possède un fond qui est vraiment très intéressant avec de belles thématiques je pense pour un film à voir en famille. Je reverrais ce film avec grand plaisir en tout cas, c’est juste que j’en attendais un peu plus.

3.5/5 (Très bien)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s