SOS Fantômes

SOS FantômesSOS Fantômes (Ghostbusters). 1 heure 45. États-Unis. Comédie – Fantastique. Sortie en France le 12 décembre 1984. Réalisé par Ivan Reitman avec Bill Murray, Sigourney Weaver, Dan Aykroyd, Harold Ramis, Ernie Hudson, Rick Moranis, Annie Potts, William Atherton, David Margulies…

Peter, Raymond et Egon effectuent des recherches sur la parapsychologie. Virés par le Doyen de la faculté, ils décident de fonder une société destinée à chasser les revenants. Son nom : S.O.S. Fantômes. Le succès frappe tant et si bien à leur porte qu’ils en sont bientôt à travailler à la chaîne.

Bien que j’en garde toujours un souvenir sympathique, je ne fais pas parti des grands fans de « SOS Fantômes ». Du coup, à l’approche d’un reboot qui ne devrait plus tarder à sortir, je me suis dit qu’une petite piqûre de rappel pourrait me faire du bien et je me suis décidé à me replonger dans cet univers fantastique.

Globalement, mon avis n’a pas changé. Je passe toujours un bon moment devant ce scénario écrit par Harold Ramis et Dan Aykroyd. Je n’ai pas spécialement de grands fous rires (pourtant, ce n’est pas les opportunités qui manquent) mais j’ai quand même de nombreux sourires sincères à chacun de mes visionnages.

Je comprends que ce film soit considéré comme un classique et j’aimerais sincèrement faire parti de la communauté qui lui voue un culte mais il manque quand même un petit quelque chose pour que je sois conquis et c’est toujours le cas à chaque fois que je me replonge dedans. En même temps, j’ai beau le remettre dans son époque, si il y a bien de la folie dans cette œuvre, je trouve aussi que l’on ne va pas assez loin.

Certaines répliques sont mémorables mais parfois, j’ai quand même la sensation que tout est trop contrôlé. Je ne ressent pas de naturel dans les échanges entre les personnages et l’enchaînement des situations, bien que plaisante, m’apparaît souvent assez facile. Reste que l’on est quand même bien servi en terme de divertissement avec un bon mélange d’humour et de fantastique.

La grande force du film vient surtout à mes yeux de son casting à commencer par un Bill Murray (Peter Venkman) qui me semble être le seul électron libre de cette distribution. L’acteur trouve là un rôle qui lui va bien et où il peut exprimer une certaine folie dans son jeu que le temps à rendu certes un peu prévisible maintenant mais qui colle bien à ce projet.

Derrière lui, le reste de la bande n’en demeure pas moins tout aussi efficace. Dan Aykroyd (Raymond Stantz) par exemple me plaît beaucoup. Son personnage est tout de suite sympathique et la gueule du comédien ainsi que son jeu aide pas mal. C’est la même chose concernant Harold Ramis (Egon Spengler). Ce dernier aurait pu aller un peu plus loin dans l’exubérance mais ça permet de garder un certain équilibre dans ce groupe. Dommage en revanche qu’Ernie Hudson (Winston Zeddemore) soit un peu trop sous-exploité à mon goût mais son arrivée un peu tardive dans le récit explique aussi cela.

Quel plaisir aussi de retrouver Sigourney Weaver (Dana Barrett). Je pense qu’on aurait pu aller plus loin avec son personnage, le travailler un peu plus mais juste pour la présence de cette actrice, le résultat me plait quand même. J’ai aussi une petite tendresse pour Rick Moranis (Louis Tully). Il fait un bon clown de service, peut-être un poil trop léger, mais j’admets que son personnage me fait toujours autant sourire et que l’air ahuri du comédien m’amuse.

Le reste du casting fait bien le boulot sinon. J’aime bien Annie Potts (Janine Melnitz) qu’on nous place dans l’intrigue un peu comme un cheveu dans la soupe malheureusement tandis que j’avais oublié la présence de William Atherton (Walter Peck) qui est toujours aussi bon dans le registre de la tête à claque. Quant je vois ce dernier, je ne peux d’ailleurs pas m’empêcher de penser à la franchise « Die hard » que la courte apparition de Reginald Veljohnson (Le gardien de prison) ne fait que accentuer même si bien entendu, les deux franchises n’ont rien en commun. Les quelques scènes de David Margulies (Le Maire) m’ont amusé aussi.

Pour la mise en scène d’Ivan Reitman, j’ai en tout cas fortement besoin de remettre le film dans son époque. En effet, l’ensemble du long métrage a quand même pris un méchant coup de vieux. Cela reste agréable à suivre avec quelques plans sympathique et un univers assez vite identifiable mais à l’image du scénario, je trouve qu’il n’y a pas de très grands risques de pris et qu’avec le temps, un petit côté poussiéreux peut même se faire ressentir (je sens que je vais me faire frapper par toute une communauté…).

Ce méchant coup de vieux est encore plus amplifier par des effets visuels qui datent bien également. J’ai conscience qu’au moment où j’écris ses lignes, le film a plus de trente ans (je me sens vieux aussi d’un coup) mais les différents effets spéciaux n’aide pas. Maintenant, ce petit côté kitsch qu’ils apportent donne un certain charme au film, je le conçois.

Niveau rythme, je ne m’ennuie pas trop à chaque fois. Le montage est bien ficelé et même si je n’aurais rien eu contre dix minutes de moins, je ne vois pas trop le temps passé. Je me laisse toujours agréablement pris par cette ambiance très années 80 avec les costumes et les décors qui vont avec même si ses derniers font très « carton » également à l’écran.

Quant à la bande originale composée par Elmer Bernstein, elle me plaît bien. Elle contribue pour beaucoup à donner une âme au film. Au-delà de ça, il faut aussi reconnaître que malgré le temps qui passe, le thème phare du long métrage à savoir « Ghostbusters » interprété par Ray Parker Jr. fait toujours son petit effet. A l’inverse du film, quand j’entends cette chanson, je plaide coupable mais la folie s’empare de moi.

Pour résumer, je ne regrette pas d’avoir revu pour la énième fois « SOS Fantômes ». Je trouve toujours ce divertissement assez efficace et plaisant à suivre même si il ne fait pas parti des films que je me mate en boucle et que je ne lui voue pas un culte. Le film a pris un méchant coup de vieux dans son scénario et son visuel mais l’interprétation des comédiens et une ambiance très années 80 font que je passe toujours un bon moment surtout quand je prend le temps de remettre le film dans son époque. Un bon petit divertissement du samedi soir et une bonne partie de mon enfance aussi pour moi en tout cas.

3.5/5 (Très bien)

Publicités

2 réflexions sur “SOS Fantômes

  1. J’aime beaucoup ce film qui a pourtant ses maladresses et qui est assez kitsch, même si je comprends que tu ne l’adores pas (et tu as le mérite d’être honnête). Perso je ne m’en lasse pas !
    J’espère que le 3 sera à la hauteur…

    J'aime

    1. Je ne l’adore pas mais je ne le déteste pas pour autant. J’ai en tout cas une préférence pour sa suite il est vrai. Maintenant, le fait de ne pas faire parti des fans font que j’attends le prochain film avec plaisir mais sans grosses attentes. J’ai des petites craintes mais qui ne sont pas liés à l’univers en lui-même et j’espère que je serais agréablement surpris 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s