The Nice Guys

The nice guysThe Nice Guys. 1 heure 56. États-Unis. Comédie – Policier. Sortie en France le 15 mai 2016. Réalisé par Shane Black avec Russell Crowe, Ryan Gosling, Margaret Qualley, Angourie Rice, Matt Bomer, Kim Basinger, Rachele Brooke Smith, Ty Simpkins, Jack Kilmer, Keith David, Yaya DaCosta, Hannibal Buress…

Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins « originales », leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

Bien que je n’avais pas spécialement suivi l’avancée du projet, la bande annonce de « The Nice Guys » m’avait bien fait rire. Je m’attendais à quelque chose de bien déjanté et une comédie policière sans prise de tête qui sent bon les années 70. C’est dans cet état d’esprit que je me suis déplacé pour le découvrir en salles.

J’ai exactement eu le droit au film auquel je m’attendais. Le scénario écrit par Shane Black et Anthony Bagarozzi est très fidèle à l’image que je m’en faisais. C’est léger, c’est fun, on a de l’humour (avec pas mal de répliques et de passages excellents), un peu d’action et une enquête policière comme seul Shane Black sait nous offrir. Cette ambiance de polar sans prise de tête fonctionne à merveille et dès les premières secondes, je me suis laissé embarquer.

Si le résultat aurait pu être encore plus fun je pense, cela ne m’a en tout cas pas empêché du tout de prendre mon pied. Le seul bémol que j’ai vis à vis de cette histoire, c’est que c’est sans doute un peu trop bavard. Il n’y a pas vraiment de longueurs ou de lenteurs mais le récit aurait mérité d’être un peu plus aéré, d’aller un peu plus à l’essentiel dans son divertissement plutôt que d’essayer de se compliquer la vie dans le polar.

Malgré tout ça marche car l’on a envie de suivre notre duo de choc. La recette des deux comparses que tout oppose à déjà fait ses preuves (Shane Black maitrise d’ailleurs bien le sujet), il n’y a rien de bien original mais en même temps je ne vais pas bouder mon plaisir. Cela faisait un petit moment en plus que je n’avais pas trouver Ryan Gosling (Holland March) aussi plaisant tandis que j’ai pris un pied monstre avec Russell Crowe (Jackson Healy) qui semble prendre son pied dans cette caricature de bad boy.

La jeune Angourie Rice (Holly) est assez sympathique sinon tandis que Margaret Qualley (Amelia) est presque aussi anecdotique que Kim Basinger (La mère d’Amelia) malgré leurs bonnes interprétations respectives. Dommage que Matt Bomer (John Boy) arrive un peu tardivement car dans son registre, il m’a bien plu et il aurait pu apporter davantage de fun je pense au récit avec son caractère psychopathe si on l’avait un peu plus exploité.

La réalisation de Shane Black est impeccable. On se retrouve très vite plongé en plein cœur des années 70. Une vision baba cool qui nous donne envie de remonter le temps avec une ambiance assez savoureuse qui colle très bien à ce type d’histoires. Pour la retranscrire à l’écran, la photographie et la lumière sont bien utilisé. On joue beaucoup avec sans pour autant que cela soit trop présent.

Du coup, j’ai beaucoup aimé également les différents décors ainsi que les costumes. Pour cette histoire de détective privé, les années 70 sont vraiment efficaces et le long métrage joue vraiment bien avec. La bande originale composée par David Buckley ainsi que John Ottman est excellente. Je l’écouterai d’ailleurs volontiers indépendamment du film sans aucun souci.

Pour résumer, j’ai passé un très bon moment de cinéma devant « The Nice Guys ». Très fidèle à ce que la bande annonce pouvait nous vendre, on est devant une comédie policière typique qui va jouer habillement avec les codes du genre que Shane Black maitrise depuis un moment tandis que les années 70 vont nous plonger dans une ambiance plaisante. Si le film aurait pu être encore plus jouissif, le dosage humour – enquête policière me plait bien, je regrette juste que le scénario soit beaucoup trop bavard là où il aurait gagné en simplicité. Quoiqu’il en soit, c’est un divertissement que j’ai énormément aimé. Je signerai bien pour une éventuelle suite si elle voyait le jour.

4.5/5 (Grand Film)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s