La poursuite infernale

La poursuite infernaleLa poursuite infernale (My Darling Clementine). 1 heure 37. États-Unis. Western. Sortie en France le 30 avril 1947. Réalisé par John Ford avec Henry Fonda, Victor Mature, Linda Darnell, Cathy Downs, Tim Holt, Ward Bond, John Ireland, Grant Withers, Walter Brennan, Roy Roberts, J. Farrell MacDonald, Alan Mowbray, Jane Darwell, Russell Simpson…

En 1882, les quatre frères Wyatt, Virgil, Morgan et James Earp amènent leur troupeau vers l’Ouest et passent la nuit près de Tombstone. Pendant que James Earp garde le campement, ses trois frères vont se distraire en ville. À leur retour, ces derniers découvrent que James a été assassiné et que le bétail a été volé.
Wyatt Earp devient alors shérif pour venger la mort de son plus jeune frère. Sur son chemin, il croise Doc Holliday, le propriétaire du saloon de la ville, et s’éprend de sa fiancée, la jeune Clementine Carter.

Bien que je sache que cette histoire a été adaptée à de nombreuses reprises au cinéma, j’avais hâte de découvrir « La poursuite infernale ». J’en avais entendu suffisamment de bons échos pour être plutôt confiant et c’est donc dans un bon état d’esprit que j’ai pu me le visionner en Blu-ray dans le cadre de mon cycle consacré aux westerns.

J’ai bien aimé. C’est assez prévisible (il faut dire aussi que même sans avoir vu le film, j’ai souvent entendu parler de ce récit) mais on passe quand même un bon moment devant ce scénario écrit par Winston Miller et Samuel G. Engel d’après l’œuvre de Stuart N. Lake. Avec quelques petites touches d’humour et un jeu de romance assez subtil, ce « biopic » qui a pris des libertés se regarde de façon plaisante.

Il y avait quand même matière à faire un peu plus consistant je pense et en ça, j’aurais été assez curieux de découvrir cette histoire sans les coupes et les rajouts effectué par le producteur Darryl F. Zanuck. Sans être captivé par le fond, je n’ai quand même pas été déçu du résultat surtout que cela reste malgré tout très dynamique.

Henry Fonda (Wyatt Earp) est parfait dans la peau du shérif. Charismatique et charmeur, l’acteur dégage un petit quelque chose dans ce film qui me fascine beaucoup plus que ce que son personnage est sensé nous raconté. J’ai bien aimé aussi Victor Mature (Doc Holliday) dans un rôle assez ambigu qui fait que je n’arrive pas à l’aimer mais sans pour autant le détester.

Linda Darnell (Chihuahua) est vite agaçante à mes yeux mais l’actrice colle bien à son personnage tandis qu’au regard du titre du film dans sa version originale, je suis surpris des apparitions anecdotiques de Cathy Downs (Clementine Carter) qui peine vraiment à exister. Le reste du casting fait en revanche bien parti du paysage, chacun sachant rester à sa place.

Puisque je parle du paysage, si le fond ne m’a pas spécialement convaincu malgré son aspect sympathique, j’ai en revanche adoré la forme. La réalisation de John Ford est magnifique. J’ai conscience qu’à travers mon Blu-ray, j’ai eu le droit à une version restauré du film mais les différents décors, les paysages, les costumes, la lumière, la photographie… L’ensemble est vraiment sublime avec des plans que j’ai trouvés d’une très grande beauté.

C’est en grande partie grâce à la mise en scène que le film a fonctionné sur moi. Cela manque parfois de grands espaces, le final est sans doute un poil expéditif mais l’ambiance est là et on s’y sent bien. Quant à la musique signée Cyril J. Mockridge et David Buttolph se retient surtout pour son thème phare.

Pour résumer, « La poursuite infernale » est un très bon western. Pas de grandes surprises à l’horizon même si je veux bien croire que le long métrage a su faire son petit effet à son époque. Si le récit m’a simplement divertit dans sa légèreté, l’interprétation convaincante et surtout l’excellente réalisation de John Ford a beaucoup contribué à me plonger dans cette œuvre.

3.5/5 (Très bien)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s