Fantasia

FantasiaFantasia. 2 heures 05. États-Unis. Animation – Musical. Sortie en France le 1er novembre 1946. Réalisé par Ben Sharpsteen, James Algar, Samuel Armstrong, Ford Beebe, Norman Ferguson, Jim Handley, T. Hee, Wilfred Jackson, Hamilton Luske, Bill Roberts et Paul Satterfield avec Leopold Stokowski…

Une suite de huit dessins animés illustrant de grands morceaux de musique classique.

Bien que j’apprécie de temps en temps de me faire une production Disney, « Fantasia » fait partie des films de la firme à Mickey que je n’ai jamais réussi à voir dans son intégralité. Enfant, cette œuvre m’ennuyait assez vite. Du coup, c’est avec un regard un peu plus adulte que j’ai voulu laisser une seconde chance à ce programme et que je me suis mis à le visionner en dvd.

Malheureusement pour moi, il n’y a pas eu de miracles… Enfin si, un… J’ai enfin réussi à voir ce dessin animé en entier. Mais je dois admettre que ce fut quand même bien pénible pour moi et que je comprends encore plus pourquoi je n’ai jamais accroché étant enfant. Ce long métrage est sans doute un peu trop élitiste à mon goût pour une production Disney.

Attention, je n’ai rien contre la musique classique bien au contraire et je trouve l’idée de base de ce projet très intéressant seulement voilà, je n’y adhère pas trop et du coup, je trouve le temps long. Trop adulte, après sa volonté de s’approprier certains contes, Disney tente le coup de s’approprier de grandes œuvres musicale. Cela reste cohérent avec l’esprit Disney mais cela ne fonctionne pas sur moi.

Le film reste malgré tout une belle œuvre d’art mais plus qu’une œuvre cinématographique, c’est surtout une œuvre musicale pour moi et la musique, surtout classique, je préfère l’écouter plutôt que la regarder. L’idée de tout nous raconter avant chaque composition plombe l’ensemble, c’est beaucoup trop pompeux et ça ralentit le rythme. L’idée est sympa mais j’aurais préféré, quitte à faire un film plus adulte, qu’on nous laisse interpréter par nous même le spectacle que l’on nous propose.

Cela nous aurait en plus évité de nombreuses longueurs. Le montage est mal ficelé, le début est poussif et l’ensemble aurait sans doute gagné en dynamisme en se voyant amputé d’une bonne demi-heure comme lors de l’entracte qui ralentit encore plus le spectacle malgré l’idée de base amusante. Après, tout n’est pas mauvais. Même si ce n’est pas mon trip et que j’ai trouvé ça beaucoup trop mou, le long métrage reste une ouverture possible à la musique classique.

La bande originale jouée pour la plupart des morceaux par l’orchestre de Philadelphie sous la direction de Leopold Stokowski est excellente. Je pourrais d’ailleurs réécouter sans soucis ses différentes musiques sans me refaire le film. L’animation est pas mal du tout également avec des idées assez originales sur la façon de présenter cette musique. Il y a une très bonne adéquation entre le son et les images. On a le droit à un véritable ballet artistique.

Dans les points positifs, il y a quand même quelques passages que j’aime bien mais ceux-ci sont sans doute les plus académique du film je le conçois. J’ai ainsi bien apprécié de suivre le passage de « L’apprenti sorcier » qui réveille un peu le film. Par la suite, même si c’est un peu long, la scène sur Olympe et sa « symphonie pastorale » est pas mal du tout. J’ai énormément apprécié aussi « Une nuit sur le mont Chauve » dont l’univers me plait. Véritablement, le film n’est pas foncièrement mauvais c’est juste que cela me passionne peu.

Pour résumer, « Fantasia » n’est pas inintéressant en soit. Ce n’est vraiment pas ma came mais cette œuvre assez adulte de Disney mérite quand même le coup d’œil au moins une fois malgré son côté élitiste et pompeux. Pour ma part en tout cas, je ne regrette pas d’avoir enfin réussi à le voir dans son intégralité même si maintenant, il y a quand même plus de fortes chances que je me réécoute sa bande originale qui est très belle plutôt que de revoir ce dessin animée qui m’a quand même ennuyé et n’a pas réussi à me transporter là où il le voulait. Encore une fois, la musique classique, je préfère l’écouter et me faire ma propre interprétation dans mon imaginaire plutôt que de la voir en dessin animé. Cela ne fonctionne pas sur moi, du moins dans le cas présent, et je le regrette un peu quand même.

2/5 (Regardable)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s