L’âge de glace 3 : Le temps des dinosaures

L'âge de glace 3L’âge de glace 3 : Le temps des dinosaures (Ice Age: Dawn of the Dinosaurs). 1 heure 40. États-Unis. Animation – Comédie. Sortie en France le 3 juillet 2009. Réalisé par Carlos Saldanha et Mike Thurmeier avec les voix en version originale de Ray Romano, John Leguizamo, Denis Leary, Simon Pegg, Seann William Scott, Josh Peck, Queen Latifah, Bill Hader, Chris Wedge, Karen Disher… Avec les voix en version française de Gérard Lanvin, Vincent Cassel, Élie Semoun, Emmanuel Curtil, Christophe Dechavanne, Alexis Tomassian, Armelle Gallaud, Emmanuel Garijo…

Manny, Ellie et Diego sont de retour pour une nouvelle aventure, où une maladresse de Sid le paresseux va les propulser au coeur d’un monde étrange perdu sous la glace, et peuplé de dinosaures !
Ensemble, ils vont devoir se confronter à des habitants pour le moins hostiles et parfois farfelus. Mais nos héros ne semblent pas complètement préparés à affronter cet univers inconnu…
En effet, Manny et Ellie attendent leur premier enfant mammouth : comment le futur père, déjà hyper stressé, va t’il appréhender la paternité dans ce contexte peu sécurisant ?
Diego, le tigre aux dents de sabre, redoute d’avoir perdu ses instincts de prédateur. C’est pourtant le moment de les retrouver !
Sid, quant à lui, est convaincu d’avoir enfin réussi à construire sa propre famille en kidnappant trois oeufs… de dinosaures ! Saura t-il persuader leur T-Rex de mère qu’il est mieux placé qu’elle pour les élever ?
En chemin, ils feront la rencontre d’une fouine légèrement cinglée prénommée Buck, chasseur de dinos obsessionnel, sur qui ils devront s’appuyer pour survivre aux pièges de ce nouveau monde.
Et au fait, Scrat ? Va-t-il renoncer à sa noisette au nom du grand amour ?!

« – Quand est-ce que tu as perdu la tête ?
– Il y a trois mois je me suis réveillé marié à côté d’un ananas… hyper moche en plus. « 

Sans être ma plus grosse attente de l’année 2009, « L’âge de glace 3 : Le temps des dinosaures » faisait quand même parti de ses films que je souhaitais découvrir. J’avais beaucoup aimé les deux premiers volets et le fait de retrouver les héros de cette franchise dans un troisième opus me réjouissait.

Une nouvelle fois, pour ce troisième volet, les scénaristes Peter Ackerman, Michael Berg, Yoni Brenner, Mike Reiss et Jason Carter Eaton ont eu la très bonne idée de reprendre les éléments important de la franchise tout en continuant de les faire évoluer et en rajoutant d’autres choses qui fait que cette suite s’inscrit dans une certaine continuité tout en étant originale.

Le film ne se repose jamais sur ses acquis et en ça la réussite de l’intrigue est une nouvelle fois très bonne. On retrouve donc ici nos personnages principaux avec un certain plaisir, chacun ayant leurs propres découvertes et leurs propres chemins a traversé tout en gardant les notions fortes de la saga que sont la famille, les amis et l’écologie. Prenant un peu plus de liberté au niveau de l’histoire, le film peut se permettre des délires assez sympathiques.

Les dialogues sont toujours aussi savoureux avec encore plus de répliques excellentes et le fait de nous plonger dans un autre univers plus chaleureux nous permet de ne pas nous ennuyer. En effet, ici, tous comme nos héros on découvre un monde totalement nouveau. Du coup, on en est que plus surpris ne sachant pas toujours sur quoi on va tomber mais malgré ses facilités le résultat s’avère efficace.

J’avais un peu de crainte je dois dire au niveau de ce monde peuplé de dinosaures mais le scénario a su les effacer et en tirer bénéfice à son avantage. L’humour est toujours présent en grande quantité et je l’ai même trouvé parfois encore plus subtil que les précédents opus. L’apparition de Buck y est aussi pour beaucoup.

Une nouvelle fois aussi, je tenais absolument à voir ce film dans sa version française donc une nouvelle fois je ne vais pas m’attarder sur le casting vocal originale même si les extraits que j’ai pu entendre associer au nom qui sont sur ce projet me laisse présager qu’il est très bon.

Pour ce qui est de la version française, j’ai retrouvé avec plaisir Gérard Lanvin dans le rôle de Manny. Je ne sais pas si c’est moi ou pas mais j’ai eu plus de mal à reconnaitre la voix de l’acteur dans ce volet. Peut-être qu’il a essayé une nouvelle intonation mais en tout cas, vocalement il dégage toujours beaucoup de charisme ce qui fait de son personnage un parfait chef de groupe. Son timbre sait aussi être un peu décalé lorsque son rôle exige qu’il perde un peu le contrôle face à sa paternité et même si cela rend le personnage un peu moins attachant au début du film, ensuite il reprend le droit chemin. Le seul petit reproche et pas des moindre que je puisse faire (mais c’est plus au sujet du personnage qu’au sujet de l’acteur lui-même), c’est qu’en tant que chef de groupe c’est l’un des personnages les plus en retrait je trouve. Il s’impose avec difficulté et ce n’est pas avec lui que l’on s’attache le plus malheureusement.

Vincent Cassel reprend aussi avec brio son rôle de Diego. Depuis le premier volet, j’ai pris du plaisir à écouter cet acteur doubler d’autres film d’animation mais son personnage de Diego est sans doute celui qui lui va le mieux je trouve. Il arrive une nouvelle fois à lui donner toute sa force mais aussi une certaine tendresse qui est très plaisant à voir. Un peu plus en retrait lui aussi dans cet épisode, il n’en est pas moins excellent et j’adore la scène vers la fin où il nous fait une petite danse après avoir foutu une raclée à quelques petits dinosaures.

Elie Semoun est toujours parfait également dans le rôle de Sid. Il apparait nettement moins à l’écran lui aussi seulement son personnage est sans doute celui qui a le plus évolué je trouve et l’acteur a su suivre cette évolution. Jaloux de la situation de Manny ou non, on va lui découvre un petit côté maternel qui va le rendre très touchant. Il m’a beaucoup ému dans ce film et il est toujours aussi drôle. Dommage que pendant une partie du film on ne le voit presque pas.

Les autres doubleurs reprennent à merveille leurs rôles (l’évolution de Scrat aussi est d’ailleurs très intéressante et plaisante à voir soit dit en passant surtout avec l’apparition de Scratina) mais la vraie bonne surprise vient sans doute d’Emmanuel Curtil (le doubleur français de Jim Carrey) avec son rôle de Buck qui est irrésistible est très drôle. D’ailleurs le choix français de ce doubleur est compréhensible tant l’humour de ce personnage et son côté décalé peut nous faire penser à l’humour de Jim Carrey. En tout cas, chacune de ses apparitions est excellente et rien que pour lui, je ne regrette pas d’avoir vu ce film en français, les voix françaises ayant fait un travail très honorable.

Du côté de l’animation, le deuxième volet avait réussi à faire évoluer les graphismes de la franchise. Ici, il pousse l’animation encore plus loin en nous offrant des dessins encore plus recherché et plus esthétiques encore qui prouve que la saga se bonifie avec le temps. D’ailleurs, je regrette de ne pas avoir pu le voir en 3D car certaines scènes doivent vraiment valoir le coup d’œil je pense comme par exemple l’une des premières courses poursuite de Diego qui nous saute au visage tant on sent cette évolution dans les dessins plus soignés et plus riches. Autre exemple, la scène qui met en image de la lave en fusion qui est bien ficelé et qui m’as elle aussi étonné tant elle ne ressemble à aucun autres dessins que l’on avait pouvoir auparavant dans cette franchise.

Certains plans sont en tout cas remarquables et très inventif. Visuellement, c’est très intéressant à voir et même si c’est pas le plus beau dessin animé que l’on puisse voir, c’est assez soigné et assez évolué pour que l’on mette en avant le travail des animateurs qui ne cesse de vouloir progresser sans chercher toutefois à étouffer le long métrage avec des détails.

John Powell qui était rentré dans la saga à partir de l’épisode 2 reprend une nouvelle fois les commandes pour la bande originale de ce film et nous offre une partition très correcte qui correspond à l’image du film. Ce n’est pas transcendant, ni mémorable mais ça fonctionne bien sans plomber le film. Cela reste cohérent avec ce que l’on a déjà pu entendre.

Pour résumer, « L’âge de glace 3 : Le temps des dinosaures » m’as procuré autant de plaisir que les deux premiers volets. C’est même un peu plus drôle et l’apparition de Buck ainsi que l’évolution des différents personnages Sid et Scrat en tête y sont sans doute pour beaucoup. J’ai passé un excellent moment devant ce long métrage que je recommande et que je reverrais peut être en 3D si l’occasion se présente. L’animation très propre et encore plus développé place en tout cas ce film un peu plus haut dans mon estime que ses prédécesseurs mais ça se joue à un chouïa tant les trois films sont très bons. Un excellent film à voir et à revoir sans soucis que l’on soit petit ou plus grands.

5/5 (Approved by Vladdy)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s