Star Trek Sans Limites

Star Trek sans limitesStar Trek Sans Limites (Star Trek Beyond). 2 heures 03. États-Unis. Fantastique. Sortie en France le 17 août 2016. Réalisé par Justin Lin avec Chris Pine, Zachary Quinto, Simon Pegg, Zoe Saldana, Karl Urban, Idris Elba, Anton Yelchin, Sofia Boutella, John Cho, Lydia Wilson, Joe Taslim…

L’«USS Enterprise» est parti pour une mission de reconnaissance de cinq ans. Le temps passant, les liens se sont resserrés entre le capitaine Kirk et les autres membres de l’équipage. Alors que les premières années de mission se sont déroulées sans encombre, le vaisseau est un jour attaqué par des extraterrestres d’une race inconnue. Ces derniers font de tels dégâts sur l’«Enterprise» que les hommes sont contraints de l’abandonner. Ils atterrissent sur une planète proche, où il n’y a aucune chance qu’une navette Starfleet vienne les secourir. Là, Kirk et ses hommes découvrent qu’ils vont devoir affronter un ennemi terrible : Krall…

« Vous êtes loin de savoir qui on est, mais bientôt vous allez l’apprendre. »

Sans être un trekker pur et dur, j’ai tout de suite eu une certaine affection pour la saga originale « Star Trek » que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps de ça et j’apprécie également beaucoup la direction prise par la franchise à partir du reboot de 2009. Du coup, c’est avec quelques attentes mais enthousiaste que je me suis diriger vers mon cinéma pour découvrir « Star Trek Sans Limites ».

Au moment où j’écris ses lignes, je dois avouer que mon ressenti personnel continue d’évoluer un peu quelques heures après ma projection. En effet, en sortant de ma séance, bien que reconnaissant avoir fait face à un très bon spectacle, le scénario écrit par Simon Pegg et Doug Jung m’avait un peu laissé sur ma faim. A chaud, je trouvais ça sympathique mais il y avait sans doute un trop plein d’humour et un manque d’intensité dans le récit qui me gênait un peu.

J’ai voulu me laisser un peu de temps donc pour écrire mon avis et y repenser un peu. Cela a plutôt été bénéfique pour le film car en y repensant, je dois bien admettre qu’au final, j’ai quand même bien aimé ce film, plus que ce que je ne le pensais. Ce troisième opus depuis le reboot de 2009 n’égale peut-être pas les deux précédents volets mais au final, il n’est pas mal du tout quand même je trouve.

Je continue de penser qu’il manque un peu d’intensité dramatique dans ce récit qui fait la part belle à la famille, à l’amitié, à la paix et à l’union tout comme je continue de penser que l’humour est sans doute un peu trop appuyé. Cependant, je ne peux que louer l’envol de cette nouvelle franchise qui après nous avoir fait faire connaissance avec cet équipage et nous faire tisser des liens avec eux, les place enfin dans le véritable but de leurs différents voyage.

J’aime notamment ce discours de paix et cette envie de découvrir l’inconnu qui n’est pas sans rappeler les principales quêtes des films sous l’ère du duo Shatner – Nimoy. Cette vocation d’ambassadeur qui tente d’unir les peuples peu importe leurs croyances et leurs cultures nous permet de revenir à une bonne base de ce qu’était la saga à l’origine.

Au-delà de ça, le film trouve ainsi un bon écho avec notre société actuelle avec son message de tolérance certes facile mais qui fait du bien en ses temps dur de notre actualité ou terrorisme et haine de l’autre font bien trop souvent malheureusement les gros titres. J’aime beaucoup aussi les questions qui sont soulevés à travers la quête de Kirk. Que ce soit dans ses motivations ou sur la légitimité d’une paix avec un peuple qui grandit « sans peur », j’ai trouvé que le scénario soulevait pas mal de thématique intéressante et assez cohérente avec cet univers.

Après, je ne vais pas bouder mon plaisir également de retrouver devant la caméra une équipe avec laquelle j’ai bien sympathisé. Leurs différentes prestations me paraissent parfois un tantinet moins inspirés qu’auparavant mais sans que cela ne me gêne réellement et ne me gâche mon plaisir. Il y a une complicité dans cet équipage qui se ressent bien à l’écran et qui montre une belle complémentarité.

Chris Pine (James T. Kirk) manque toujours un peu de charisme je trouve mais il s’en sort toujours bien. Zachary Quinto (Spock) ne montre rien de bien nouveau mais reste efficace avec son personnage sans jamais nous faire oublier Nimoy. Karl Urban (Leonard « Bones » McCoy) se voit mis un peu plus en avant encore tout comme Simon Pegg (Montgomery « Scotty » Scott) ce qui est loin de me déplaire. Je regrette davantage que le rôle de Zoe Saldana (Uhura) tout comme celui de Justin Cho (Hikaru Sulu) soit un peu plus effacé. Toujours à sa place dans cette troupe, j’ai eu un petit pincement au cœur avec Anton Yelchin (Pavel Checkov) qui sans être exceptionnel avait un don pour rendre ses personnages sympathiques.

Parmi les nouveaux arrivants, Idris Elba (Krall), bien que méconnaissable sous son maquillage, fait preuve d’un grand charisme que ce soit dans sa gestuelle, son regard ou le timbre de sa voix. C’est dommage d’ailleurs qu’on ne le voit pas un peu plus car le côté sombre de son personnage aurait pu je pense apporter cette petite intensité supplémentaire qui manque tant au récit selon moi.

Sofia Boutella (Jaylah) a très bien su s’intégrer dans la bande également. Si j’aurais aimé en savoir un peu plus sur son passé, c’est un personnage très frais pour lequel j’ai tout de suite eu beaucoup d’affection et de sympathie. Au-delà de la simple prouesse physique, j’espère que l’on reverra l’actrice dans cet univers car il y a moyen de pouvoir bien l’exploiter.

Si j’ai trouvé qu’il y avait un peu moins d’ampleur à l’écran, c’est peut-être aussi parce que J.J. Abrams a passé le relai derrière la caméra à Justin Lin. Ce dernier est un excellent faiseur de grand spectacle mais il lui a manqué un petit quelque chose pour véritablement transcendé sa réalisation.

Cela reste très efficace avec de très bons effets spéciaux et une nouvelle planète bien exploité mais à force de vouloir aller dans le grand divertissement, quelques-uns de ses excès font que la forme prend parfois un peu trop le dessus sur la forme. C’est propre mais certains cadrages ne m’ont pas emballé tout comme cette façon abusive de beaucoup trop tourner sa caméra dans tous les sens (sans que cela rende malade soit dit en passant ce qui est déjà une bonne chose).

Reste qu’il y a malgré de très bonnes idées dans la mise en scène qui est loin d’être détestable. Je n’ai pas vu le film en 3D (je ne suis pas sûr que le procédé change grandement le film…) mais l’idée de la ruche pour ne citer que cet exemple est bien exploité. Les décors sont très bons, les maquillages m’ont plutôt bien plu aussi tout comme les costumes qui restent cohérent avec ce que l’on a déjà vu sans tomber pour autant dans le risible.

Si dans l’ensemble c’est assez prévisible (sauf peut-être la révélation sur Krall à laquelle je m’attendais pas je l’admets), le montage bien ficelé fait que l’on ne s’ennuie jamais. C’est très rythmé et dynamique, je me suis laissé prendre au jeu. Quant à la bande originale composée par Michael Giacchino, elle fait elle aussi bien son boulot.

Pour résumer, « Star Trek Sans Limites » est un excellent divertissement. J’ai beau avoir une préférence pour les deux précédentes aventures, ce troisième film s’en sort pas trop mal et s’inscrit bien dans la lignée de ce que l’on a déjà vu. Toujours dans le respect et l’hommage de ses aînés, ce treizième film de l’univers « Star Trek » permet à ce troisième volet de la série issue du reboot initié en 2009 de prendre son envol tout en gardant la base qui a fait son succès. Le récit manque un peu de consistance, il y a un peu trop d’humour, certaines interprétations sont légères et la mise en scène joue trop sur le grand spectacle mais avec le recul, j’ai quand même bien aimé. Plus j’y repense et plus je me dis que le résultat n’est pas si mal que ça en fait même si imparfait. Un nouveau visionnage plus tard en Blu-ray viendra peut-être confirmer ce ressenti mais en attendant, j’ai quand même passé un excellent moment de cinéma.

4/5 (Excellent)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s