Bridget Jones Baby

bridget-jones-babyBridget Jones Baby (Bridget Jones’s Baby). 2 heures 03. Grande Bretagne – États-Unis – Irlande – France. Comédie – Romance. Sortie en France le 5 octobre 2016. Réalisé par Sharon Maguire avec Renée Zellweger, Colin Firth, Patrick Dempsey, Emma Thompson, Jim Broadbent, Gemma Jones, Shirley Henderson, James Callis, Celia Imrie, Sarah Solemani, Sally Phillips, Enzo Cilenti, Mark Arnold, Agni Scott…

Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ???

« – Oh non Bridget ! Qui est le père ? C’est Mark ?
– Il y a au moins 50% de chances.
– 50% de chances… Vous avez fait ça à trois ! »

Bien que je n’aie rien de particulier contre cette franchise, le personnage de Bridget Jones est un personnage qui ne me parle pas. Je reconnais avoir trouvé le premier film sympathique mais sa suite m’avait quelque peu déçu. Du coup, c’est sans trop d’attentes que je me suis malgré tout dirigé vers mon cinéma pour découvrir la troisième aventure à savoir « Bridget Jones Baby ».

Avec un tel titre, je savais que je n’allais pas avoir le droit à une très grande surprise et comme je m’y attendais, le scénario écrit par Emma Thompson, Dan Mazer et Helen Fielding d’après les romans de cette dernière m’a effectivement peu surpris. L’issue est prévisible, le film reprend globalement la même trame que précédemment et même en changeant quelques ingrédients, la recette reste la même.

Cependant, je suis quand même satisfait du résultat. Loin d’être innovateur dans son genre, le long métrage réussit malgré tout à apporter une once de fraîcheur à la franchise. La touche d’Emma Thompson au scénario semble fonctionner avec un humour nettement plus efficace et percutant. Dans l’ensemble, je crois même m’être beaucoup plus amusé dans ce troisième opus.

Dommage que les personnages principaux soit un tantinet moins attachant (du moins à mes yeux) car cela m’aurait sans doute permis d’apprécier encore davantage ce spectacle mais comme je me suis quand même bien marrer (sans non plus que ce soit la crise de rire), le résultat me plait bien et j’ai très vite chassé de mon esprit le second film.

Renée Zellweger (Bridget Jones) reprend bien son personnage. A titre personnel, sa perte de poids rend clairement Bridget Jones moins attachante. A mes yeux, ce « surpoids » était l’une des imperfections que j’appréciais dans ce rôle. Maintenant, l’actrice n’en demeure pas moins très bonne. On sent qu’elle est épanouie ainsi, c’est bien intégré au scénario et Renée Zellweger continue d’être cohérente dans la saga en apportant ce qu’il faut en folie à son personnage. C’est juste qu’elle devient presque une quadragénaire classique comme on peut en voir dans certaines comédies romantiques, que cette fois-ci, elle rentre peut-être un peu trop dans le moule du genre.

Si Renée Zellweger s’en sort très bien, j’ai aimé retrouvé Colin Firth (Mark). Je n’avais pas été un grand fan du traitement que l’on avait fait à son personnage dans le deuxième film. Ici, on retrouve un Mark beaucoup plus classe, beaucoup plus gentleman et beaucoup plus attachant. J’ai retrouvé le Mark charmant qui a toute sa place dans cette franchise et dont l’humour lui va bien.

Exit Hugh Grant (de façon très drôle d’ailleurs) et place maintenant à Patrick Dempsey (Jack). J’avais quelques craintes avec cet acteur mais il s’en sort très bien. Il joue bien sur la touche classe de son personnage et sex-symbol. J’ai trouvé que c’était une très bonne idée de ne pas en avoir fait un salaud mais plutôt quelqu’un de touchant. Cela rend son affrontement avec Colin Firth que plus plaisant.

Pour le reste du casting, on retrouve certaines têtes connues avec beaucoup de plaisir comme le duo Jim Broadbent – Gemma Jones (respectivement père et mère de Bridget). Maintenant, celle qui sort du lot par ses apparitions et qui apporte une véritable plus-value à ce scénario, c’est sans nul doute Emma Thompson (Le Docteur Rawlings). On sentait sa patte dans le scénario mais à l’écran, son interprétation est juste irrésistible. Elle possède un petit rôle mais elle m’a tellement fait marrer que j’aurais vraiment aimé en voir plus. Son personnage apporte aussi de la fraicheur dans cette franchise.

Derrière la caméra, après son absence dans le deuxième film, on retrouve une nouvelle fois Sharon Maguire. La réalisatrice maitrise son sujet. Elle use et abuse encore une fois des codes du genre mais elle le fait bien. Je continue de penser que je ne suis pas le public cible mais elle parvient néanmoins à rendre son divertissement très plaisant à mes yeux.

La mise en scène est très fluide avec une bonne exploitation des décors qui colle bien à l’époque. D’ailleurs, lors de la fameuse scène flashback qu’on n’évite pas histoire de bien clôturer la saga, on voit l’évolution des personnages mais également de cette mise en scène qui est en adéquation avec son temps, avec son histoire et avec l’âge de nos protagonistes.

Par moment, les acteurs m’ont malgré tout semblé un peu trop maquillés, un peu trop propre sur eux. J’aurais aimé plus de folie là-dessus tout comme sur leurs différentes tenues vestimentaires histoire de « salir » un peu cette intrigue mais ce n’est pas bien méchant. Quant à la bande originale composée par Craig Armstrong, je l’ai vraiment trouvé très bonne.

Pour résumer, « Bridget Jones Baby » est un très bon divertissement sans surprises mais qui ne nous trahit pas sur sa marchandise. Après un second opus un peu faiblard, ce troisième film clôture bien la franchise en bouclant la boucle tout en faisant bien évoluer ses personnages. Peut-être moins attachant dans leurs actes, le film est en revanche celui qui m’a sans doute fait le plus rire. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai une petite préférence pour cette aventure tout en me disant que le temps lui attribuera peut-être le charme et l’attachement que j’ai un peu de mal à lui attribuer maintenant. Quoiqu’il en soit, j’ai passé un bon moment et c’est tout ce qui compte à mes yeux.

3.5/5 (Très bien)

Publicités

2 réflexions sur “Bridget Jones Baby

    1. Il talonne le premier film mais c’est peut-être le meilleur des trois à mon sens. Un nouveau visionnage et/ou le temps me confirmera ou non cette impression 😉

      Si comme moi, tu n’est pas spécialement fan de la franchise (sans pour autant la détester), un visionnage à la télévision est effectivement bon, le grand écran n’apportant pas grand-chose à ce film. Maintenant, je suis quand même « content » de voir que ce volet n’est pas aussi mauvais que le deuxième 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s