Vis ma vie… Sans les réseaux sociaux pendant un mois

facebook-2« Vis ma vie… Sans les réseaux sociaux pendant un mois »… Qu’est-ce que c’est que ce titre de billet à dormir debout ? C’est bien simple, c’est un challenge personnel que j’ai eu envie de me lancer. Tout est parti d’une constatation très simple : Je suis accroc. Je ne suis pas spécialement un no-life (enfin je l’espère), je suis capable de passer une soirée entre amis et/ou en famille sans aller faire un tour sur Facebook tout comme je suis capable de me passer de Twitter et autres Snapchat quand je suis en vacances.

Sur le papier, c’est le cas en tout cas. Je ne suis pas au point d’avoir des tremblements, d’être en manque et ça me va très bien. Pourquoi se passer des réseaux sociaux alors ? Et bien tout simplement pour voir si je ne suis vraiment pas accroc à ses outils et aussi parce que ces temps-ci, je ressens un vrai besoin de m’éloigner de tout ceci. Quand je vois certaines publications, certains commentaires, que je subis parfois parce que je n’ai pas eu le temps de supprimer quelqu’un de mes contacts (« supprimer »… quel violence dans le terme…) ou tout simplement parce qu’un troll vient s’immiscer dans la conversation, j’ai parfois envie de vomir.

Cela fait un moment que l’idée me travaille mais j’ai toujours un petit truc drôle que j’ai envie de partager avec mes contacts pour ne pas rire seul, une photo à posté pour faire découvrir un instant ou tout simplement parce que malheureusement, les réseaux sociaux me permettent de rester en contact avec certains proches qui comme moi, sont allergiques au téléphone. Mais bon voilà, je me décide à sauter le pas.

J’ai envie de voir si je peux vraiment me couper des réseaux sociaux ou si ces derniers ont pris le contrôle. Rien de bien extraordinaire, juste un mois, mais un mois qui j’espère sera bénéfique pour moi et me permettra sans doute de me recentrer sur ce qui se passe autour de moi et non sur mon écran de pc ou de téléphone. Il n’y a rien de moralisateur dans cet acte, je ne juge pas ceux qui y passent leurs journées, je me juge juste moi et je veux voir si mon cas est si désespéré que ça. A travers cet exercice, je me fixe deux objectifs. Le premier, le plus évident, c’est celui de tenir pendant un mois. Le second, c’est que j’espère que ce mois me sera vraiment bénéfique et me permettra d’apprécier ce qui m’entoure différemment (comme à l’époque où tout ceci n’existait pas pour moi) au point que je ne ressentirais plus ce « besoin » de perdre mon temps. Je ne me couperais pas de Facebook (je cite souvent ce site mais c’est celui que j’utilise le plus) mais l’idée, c’est qu’à la fin de ce mois, je parvienne à baisser très largement le temps que je passe dessus.

Comme je sais que certaines personnes me contactent que par Facebook (et/ou ne lise mes avis de films que sur ce site), j’ai voulu faire ce billet afin de les prévenir de ne pas s’inquiéter si du coup pendant un mois, je snobe leurs messages.

La règle du jeu que je m’impose est donc simple. Pendant un mois, pas de Facebook, pas de Twitter, pas de Snapchat, pas d’Instagram… Le seul réseau social que je m’autorise à fréquenter, c’est SensCritique mais c’est surtout parce que je vois ce site comme un complément à mon blog et que de toute façon, je n’y passe jamais beaucoup de temps dessus.

Je continuerais donc d’écrire mes avis sur mon blog pour ceux que ça intéresse (bizarrement, Facebook me prends plus de temps que « Les séances de Mr Vladdy ») mais je ne publierais plus les nouveaux articles sur la page Facebook du blog pour ne pas être tenter de voir les notifications éventuelles que je pourrais avoir. Mon blog étant relié à Twitter, ceux qui suivent mon compte pourront être avertis de nouveaux billets puisque je n’ai pas besoin d’aller sur Twitter pour partager les liens vers les articles de mon blog. Je pourrais faire pareil pour Facebook mais les liens ne seraient pas postés sur la page du blog mais sur ma page personnelle. J’ai créé la page du blog pour ne pas pollué le mur de mes contacts que ça n’intéresse pas, je ne vais donc pas leur faire de nouveaux subir mes publications durant ce mois.

Si on a quelque chose d’important (ou pas) à me dire pour ceux qui ne sont pas proche de moi géographiquement, je vous invite donc à la jouer à l’ancienne (toi au fond qui sort ton Minitel, tu sors 😉 ). On peut m’appeler ou m’envoyer un texto et si vraiment comme moi, vous êtes allergique au téléphone, vu que je continuerais d’alimenter mon blog, on peut me joindre sur « Les séances de Mr Vladdy ». Je ne veux pas finir ermite (le but de ce challenge est de redéfinir mes priorités et le sens que je veux donner à « réseau social ») donc on peut aussi me joindre par mail et je n’ai rien contre des cartes postales et/ou des lettres même si le temps de réponses sera plus long.

Bref, tout un pavé bien barbant que certains d’entre vous ne liront sans doute pas pour vous dire que je vous aimesssssssssssssss (avec pleins de « s » pour ceux qui se reconnaitront) mais que pendant un mois, le serial liker de Facebook ne sera pas là (toi qui viens de crier « Victoire ! », je note ton nom et n’oublie pas que je reviens dans un mois 😉 ).

Il n’y a pas de petites victoires dans la vie quand on se combat soi-même donc j’espère tenir durant mon challenge, à bientôt et vive le cinéma 🙂

Publicités

17 réflexions sur “Vis ma vie… Sans les réseaux sociaux pendant un mois

    1. Merci 🙂 Je pense que ça ne va pas être aussi simple que ce que je pensais. Quelques heures à peine après ce billet, j’avais déjà envie de jeter un coup d’œil (même si je sais que je n’apprendrais pas grand-chose). Mais bon, pour le moment, je tiens le coup et ça m’a permis de bouquiner un peu dans le tram 😛

      Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est un peu le but. Prendre le contrôle et ne plus me laisser contrôler mon temps par les réseaux sociaux. Plus qu’un besoin, c’était presque devenu une nécessité quand je lisait certaines choses. Après, comme je dis, je reviendrais vers ses sites mais j’avais envie de m’éloigner un peu de tout ça et surtout de voir si j’étais capable de tenir ou au contraire, si j’étais devenu plus dépendant que ce que je pensais 😉

      J'aime

  1. Bon courage ! ^^
    J’ai une amie qui est vraiment addict à tout ça, limite si elle va aux toilettes faut qu’elle le mette sur FB (véridique). Un truc de fous….
    Bref.
    Feras-tu un billet de tes impressions sur ce mois loin des réseaux sociaux ? 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 Non pas de billets mais si certaines personnes me demande des news de cette expérience personnelle (ce que je doute), je n’aurais rien contre en parler en commentaire ici ^^ J’avais déjà fait l’expérience de raconter chaque seconde de ma journée sur Facebook (j’avais d’ailleurs perdu quelques contacts en pourrissant leurs murs ^^ ) mais là, c’est un challenge que j’ai vraiment envie de tenir avec pour objectif dans un mois quand je reviendrais de mieux contrôler ma consommation de ses sites et de parvenir plus facilement à limiter ma présence dessus car sans être trop addict, je vois déjà en une journée que la tentation de voir ce qui s’y passe est là (mais je résiste ^^ )

      J'aime

      1. Après, je ne sais pas si j’aurais vraiment matière à écrire un billet (un mois ce n’est pas le bout du monde non plus) mais pourquoi pas si ça tient sur plus de deux lignes. Je note ton idée, on verra bien ^^

        J'aime

  2. Je comprends totalement ton défi. Perso, quand je pars en vacances, je me déconnecte de tout ça et rien que ces quelques jours me font du bien, me permettent de me reconcentrer sur des choses plus essentielles. C’est évident qu’on est (« on » est général) accro aux réseaux sociaux, au web en général. Je comprends en tout cas ton défi et j’espère que tu parviendras à le relever !

    Aimé par 1 personne

    1. J’arrive bien à me déconnecter aussi quand je suis en vacances et/ou quand je suis avec des amis et/ou de la famille. En fait, je voulais voir si je suis vraiment capable de me déconnecter quand je me retrouve seul, quand je n’ai pas spécialement de chose à faire et/ou à voir. Voir si je suis capable d’occuper différemment mon temps mais aussi voir si le fait de m’éloigner de certains propos que libère les réseaux sociaux peut me faire du bien. Pour l’instant c’est le cas. Je dois être un peu accroc car la tentation est forte d’y jeter un œil mais je tiens le coup. En attendant, je lis moins de propos haineux et je m’intéresse un peu plus à ce qu’il m’entoure. Sevré, j’espère qu’à l’issue de ce mois, mes connections sur les réseaux sociaux seront moins systématique mais là déjà, lire moins de haine, de stress, de peur, de mensonges et autres trolls ont un effet bénéfique sur moi 😉

      Aimé par 1 personne

  3. Je comprends, y a beaucoup de choses négatives sur le net dans le sens où beaucoup se croient tout permis de tout dire au nom de la liberté d’expression. C’est dommage car à la base, je crois que c’est vraiment un outil formidable mais beaucoup ne s’en servent pas à bon escient.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu prêche un converti 😉 Je trouve que le net est un outil formidable. Moi qui suis par exemple un peu isolé (mes amis les plus proches ne sont pas en Bretagne), pouvoir communiquer facilement avec eux mais aussi échanger avec d’autres personnes (comme toi), découvrir de nouveaux univers, de nouveaux sujets… est quelque chose que je trouve admirable. Malheureusement, ce qui était sensé nous réunir au final créer aussi pas mal de tension et de haine. Caché derrière un écran, il y a une guerre des idées et une manipulation de l’information, une recherche au succès etc etc qui me fait un peu peur.

      Au final, à mon sens, le net est comme la vie. Il y a du très bon et du nettement moins bon. C’est juste dommage que sur le net, cela soit plus sournois. Un gros con manipulateur en face de toi, tu le repère, tu peux déceler des signes, sur le net, c’est parfois moins évident…

      Aimé par 1 personne

      1. Je partage ce que tu dis. Pour moi aussi le Net est un bon moyen de garder contact, que ce soit avec mes amis proches (c’est pour moi une sorte de messagerie) ou plus éloignés. Malheureusement, pas tout le monde est équilibré. Perso, une personne que je n’aime pas ou dont je ne partage pas les avis, je ne vais pas m’amuser à « bitcher ». Mais certains se croient tout permis. Et comme tu le dis, sous prétexte qu’on est dans un pays libre et démocratique, certains font de la propagande sur tout et n’importe quoi.
        Comme tu le dis, finalement le Net c’est le reflet de la vie, de la connerie -ou non- des gens.
        Après effectivement c’est vrai. Parfois j’ai besoin de relire les messages pour voir si j’arrive à cerner les gens. Et puis les gens disent des trucs sur le Net alors que dans la vraie vie ils ne le feraient pas.

        Aimé par 1 personne

        1. On est d’accord. Il est facile de se cacher derrière un écran. Sans prétention, j’essaie d’être sur le net comme je suis dans la vie. Les propos que je peux avoir sur la toile, je les aient aussi dans la vie, je pense donc, sincèrement, qu’il n’y a pas de différences pour ceux qui me côtoie en vrai et dans le virtuel. Je l’espère en tout cas (et d’après mes proches c’est le cas) mais c’est vrai que parfois, cette différence qu’il peut y avoir peut faire peur. J’ai des gens dans ma famille que j’aime beaucoup mais que je trouve parfaitement détestable sur le net quand il vide leurs pensées. Il m’est arrivé aussi d’être surpris parfois de rencontrer en vrai quelqu’un avec qui je discutais sur le net et qui en face de moi, m’apparaissait tout de suite moins sympathique…. Mais bon, c’est la vie, on ne peut pas aimer tout le monde, il faut juste être sûr de ses choix, assumé ce que l’on est et rester soi même, le tri se fait tout seul ensuite ^^

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s