Alliés

alliesAlliés (Allied). 2 heures 05. États-Unis. Guerre – Espionnage – Romance – Drame. Sortie en France le 23 novembre 2016 (le même jour aux Etats-Unis). Réalisé par Robert Zemeckis avec Brad Pitt, Marion Cotillard, Jared Harris, Lizzy Caplan, Charlotte Hope, Daniel Betts, Matthew Goode, August Diehl, Camille Cottin, Raffey Cassidy, Anton Lesser, Marion Bailey, Josh Dylan, Sally Messham, Thierry Frémont, Xavier de Guillebon, Raphaël Desprez…

Durant la Seconde Guerre mondiale, à Casablanca en 1942, un espion canadien du SOE, Max Vatan, et une espionne française, Marianne Beausejour, doivent former un couple pour les besoins d’une mission visant à tuer un officiel allemand. Après quelques jours, les faux sentiments deviennent réels. Une fois la mission accomplie, Max propose alors à Marianne de le suivre à Londres. Ils se marient et Marianne donne naissance à une petite fille quelques mois plus tard. Leur petite vie tranquille est remise en question lorsque l’un des supérieurs de Max l’informe des soupçons qui portent sur sa femme. Marianne est accusée d’être un agent dormant travaillant pour les Nazis. Convaincu que les services de renseignement se trompent, Max va tout faire pour tenter de la disculper.

« Être doué pour ce genre de travail n’as rien de beau. »

Avis écrit le 2 décembre 2016.

Aimant beaucoup le travail de Robert Zemeckis au point de lui avoir consacré un cycle sur mon ancien blog et appréciant beaucoup Brad Pitt qui me déçois rarement même dans un film que je peux moins aimer, c’était quasiment une évidence que je fasse le déplacement en salles pour voir ce « Alliés » dont j’avais des retours un peu partagés.

A l’issue de ma projection malheureusement, ce que je peux dire, c’est que je suis un peu partagé également… Autant le dire tout de suite, ce n’est pas un désastre. Dans son ensemble, c’est un bon film qui m’a fait passer un bon moment mais il y a malgré tout beaucoup trop de petites choses qui mises bout à bout, font que je n’ai jamais réussi à être vraiment emballé.

La principale chose qui m’ait un peu embêté, c’est ce scénario écrit par Steven Knight. Il possède énormément de choses qui font que j’aurais pu prendre mon pied mais je trouve que dans sa construction, c’est quand même assez grossier. On passe souvent d’un point à un autre du récit de façon brutale avec des transitions un peu légère à mon sens.

Pire que tout, le film peine à exploiter le thème de la trahison je trouve. Après une ouverture qui joue pas mal sur le sujet avec manipulation et jeu du chat et de la souris, le long métrage part sur une toute autre sorte de manipulation avec celle de ce couple assez atypique qui s’y connait en matière de mensonges. Cela aurait pu être sympa mais du coup, si l’on s’intéresse surtout à « l’après Casablanca », cette seconde partie rend la première à mes yeux beaucoup trop longue et poussive.

Plus d’une demie heure pour nous placer ce couple d’espions et avoir un final de la sorte, je trouve que c’est assez mal équilibré. Je ne veux pas en dire trop pour développer mon point de vue car j’ai peur de spoiler mais je trouve que le film aurait dû donner plus d’importance soit à sa première partie soit à sa seconde car là, ça fonctionne avec un peu de mal. Ce jeu du chat et de la souris dans la première partie aurait vraiment pu être davantage creusé. Le regard d’une trahison dans un couple et la façon de déterminer la vérité dans la seconde partie aurait aussi pu être creusé. Là, c’est souvent soit simpliste, soit expéditif.

Après, comme je le dis plus haut, ce n’est pas mauvais non plus. C’est juste mon ressenti mais c’est vrai qu’il y a un tel potentiel dans ce récit qu’une partie de moi est resté sur sa faim même dans l’exploitation de cette guerre que je trouve un peu en retrait. Pour le reste, le divertissement fait malgré tout son boulot et en toute honnêteté, je ne me suis pas ennuyé. Malgré quelques lenteurs, j’ai même trouvé que le film passait assez vite.

Devant la caméra, le couple Brad Pitt (Max Vatan) – Marion Cotillard (Marianne Beausejour) fonctionne bien. J’avais un peu peur qu’il n’y ait pas d’alchimie entre eux mais le couple est efficace tout en jouant bien avec le côté « glamour » que le cinéma hollywoodien et ce genre d’histoire peut nous offrir. Maintenant, j’ai quand même eu le droit à quelques surprises.

D’une manière générale, j’adore Brad Pitt et j’ai beaucoup plus de mal avec Marion Cotillard. La présence du premier peu me faire déplacer en salles tandis que la présence de la seconde peut au contraire, me faire rester chez moi. Et là, j’ai un peu de mal à réaliser, mais j’ai été un peu plus convaincu par Marion Cotillard que par Brad Pitt.

Je ne sais pas si c’est le côté québécois mais même si l’acteur fait le job, j’ai trouvé par moment que Brad Pitt était un peu trop juste et frôlait presque parfois une surenchère qui décrédibilisé son personnage. De son côté, à l’exception d’une scène (celle du piano), j’ai trouvé que Marion Cottilard était plutôt juste. Elle joue bien sur son regard et ses intonations pour donner un côté ambiguë à son rôle. De bout en bout, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec elle du point de vue de sa sincérité et j’aime ça. Quoiqu’il en soit, le duo marche et c’est le principal.

Le reste de la distribution est beaucoup plus en retrait et ce n’est pas plus mal même si j’ai quand même un brin de frustrations concernant Jarred Harris (Frank Heslop). Ce dernier est vraiment très bon, très efficace et j’aurais aimé le voir un peu plus. A l’inverse, Lizzy Caplan (Bridget) n’est pas mauvaise mais elle n’apporte pas grand-chose au récit. Je me suis souvent demander pourquoi on avait intégré son personnage à cette histoire car elle n’apporte vraiment rien à mon sens.

Robert Zemeckis est un grand réalisateur. Il sait utiliser une caméra et là encore, il nous montre qu’il est capable de nous offrir de beaux plans très agréables à regarder. Il y en a pas mal qui sont assez classique (il faut vraiment arrêter avec ses prises de vues d’escaliers façon Hitchcock qui ne fonctionne plus…) mais c’est bien fait.

Maintenant, c’est sans doute un peu trop propre sur soi. J’aurais aimé plus de poussières, plus de tensions avec un grain à l’image un peu plus brut. C’est sympa d’avoir une belle photographie et de jouer avec la lumière mais quand c’est trop propre comme ça avec des costumes bien repassés et un maquillage trop présent, ça sonne un peu faux (d’ailleurs, je n’ai pas trop aimé les différents maquillages).

Côté décors, ce n’est pas mauvais. Il y a un petit côté « old school » avec la représentation de Casablanca qui apporte un peu de charme. C’est dommage que cet aspect des décors ne soit pas davantage exploité dans la seconde partie. En revanche, j’ai eu souvent du mal avec plusieurs effets visuels. Il y a des incrustations que je n’ai pas du tout aimées. Si dans un film des années 40 ça donne du charme, là, cela me fait sortir du film car à plusieurs reprises, l’on ressent le film tourné en studio (c’est jamais bon je trouve quand le studio apparait à l’écran au détriment de l’histoire…).

Bon maintenant, comme pour le scénario, il y a pleins de petits détails comme ça qui me chiffonne un peu (j’en attendais peut-être beaucoup trop) mais ce n’est pas catastrophique. On a le droit à un beau film de cinéma avec sa romance lourde qui va prendre sa dimension dans un contexte fort. Le tout sera bien emballé par une belle bande originale composée par Alan Silvestri, un fidèle de Robert Zemeckis.

Pour résumer, si « Alliés » s’avère être un film plaisant à suivre, on a tout de même de quoi rester sur sa faim. A l’image de son affiche française photoshopper à l’extrême, à l’écran le résultat sonne souvent un peu faux. L’ensemble manque cruellement d’équilibre et même si ce n’est pas la catastrophe que j’ai pu lire parfois, il y a beaucoup trop de « petits détails » qui mis bout à bout font que l’on peut être déçu. J’en attendais sans doute davantage d’un Robert Zemeckis qui ne signe pas le meilleur film de sa carrière. Maintenant, il y a quand même d’autres bonnes choses qui suffisent pour ne pas enterrer ce long métrage mais qui le rendent juste divertissant.

3/5 (Bien)

Publicités

2 réflexions sur “Alliés

    1. Ce n’est pas le meilleur film sur la seconde guerre mondiale, pas le meilleur Pitt, pas le meilleur Cotillard et pas le meilleur Zemeckis mais cela reste un film sympathique dans l’ensemble 😉 Un passage à la télévision peut faire l’affaire maintenant même si la mise en scène de Zemeckis se prête quand même bien au grand écran.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s