Death Sentence

death-sentenceDeath Sentence. 1 heure 45. États-Unis. Thriller – Drame – Action. Sortie en France le 16 janvier 2008 (le 31 août 2007 aux États-Unis). Réalisé par James Wan avec Kevin Bacon, Garrett Hedlund, Kelly Preston, Aisha Tyler, John Goodman, Jordan Garrett, Stuart Lafferty, Matt O’Leary, Edi Gathegi, Hector Atreyu Ruiz, Kanin J. Howell, Dennis Keiffer, Freddy Bouciegues, Yorgo Constantine, Leigh Whannell, Cloris Leachman…

Entre sa carrière réussie et sa vie de famille épanouie, l’existence de Nick Hume est plutôt confortable. Pourtant, un soir, alors qu’il fait le plein d’essence avec son fils aîné, Brendan, la route de Nick va croiser celle d’un gang. Son fils n’y survivra pas.
Bien qu’arrêté, le coupable, Joe Darly, est vite libéré. Pour Nick, il n’est pas question qu’il puisse s’en tirer ainsi. Ravagé par la douleur et assoiffé de vengeance, il décide de prendre les choses en main et de punir lui-même l’assassin de son fils. Après avoir abattu Joe, Nick tente de revenir à son ancienne vie auprès de sa femme, Helen, et de son fils survivant, Lucas.
Nick croit que tout est fini, mais il a du sang sur les mains, et le grand frère de Joe, Billy, le chef du gang, est sur ses traces. Jusqu’où iront les deux hommes au nom de leur famille ?

« Si t’emmène cet enculé en Terre Sainte, t’es sûr de gagner la prochaine croisade ! »

Avis écrit le 20 décembre 2016.

« Death Sentence » me faisait de l’œil depuis un moment. Bien que j’apprécie le cinéma de James Wan et que je suis toujours client pour Kevin Bacon, j’avais raté ce long métrage lors de sa sortie en salles. Profitant du fait que je me suis maté la franchise du « justicier dans la ville » avec Charles Bronson (les films sont adaptés du même roman), j’ai donc sauté sur l’occasion pour voir ce film en Blu-ray.

Si je pouvais reprocher aux différents films avec Charles Bronson un petit côté vieillot, force est de constaté que ce scénario écrit par Ian Jeffers, d’après le roman « Death Sentence » de Brian Garfield, dépoussière totalement ce récit. On a toujours quelques facilités mais le résultat que l’on nous propose ici est nettement plus brut et plus efficace.

Psychologiquement, on s’intéresse aux personnages. C’est une bonne chose. Je pense qu’on aurait pu aller un peu plus loin mais au moins ils ne sont pas totalement délaissés. Quant à l’action, elle est bien présente pour nous offrir un film de vengeance basique mais efficace. Dans l’ensemble, le mélange est bien foutu et on passe vraiment un très bon moment.

J’ai beaucoup aimé voir Kevin Bacon (Nicholas Hume) dans le rôle phare. L’acteur est excellent en plus de bien nous montrer l’évolution de son personnage. Ce côté froid et vengeur que va créer la situation est bien montré par l’acteur qui sait se montrer convaincant de bout en bout. Cette évolution, au-delà de la simple coupe de cheveux, va même nous sauter aux yeux lors de la dernière réplique du personnage de Billy Darly. Charismatique, Kevin Bacon porte en tout cas une grosse partie du film sur ses épaules.

Face à lui justement, Garrett Hedlund (Billy Darly) m’a amusé. Je ne vais pas dire qu’il est risible, son personnage fait quand même froid dans le dos de par sa violence, mais le comédien exagère quand même un peu trop dans son jeu. C’est dommage car tout était pourtant réuni pour en faire un parfait méchant froid. Là, le surjeu associé à un look qui joue à fond la carte de la caricature fait qu’on a parfois un peu du mal à y croire même si il donne du fil à retordre à notre héros.

Pour le reste, chacun est à sa place même si le casting peine parfois à réellement exister. Aisha Tyler (Le Détective Wallis) est excessivement sous exploité tandis que je pense qu’il pouvait y avoir mieux à faire avec Kelly Preston (Helen Hume) ou encore Jordan Garrett (Lucas Hume). A l’inverse des films avec Charles Bronson, l’utilisation de cette famille en vie aurait pu apporter quelque chose d’intéressant même si au final, on ne fait que frôler la thématique. Les quelques scènes avec John Goodman (Bones Darly) m’ont plus fait sourire et n’apporte pas grand-chose au récit mais cela m’a plu de retrouver cet acteur malgré tout.

Côté réalisation, James Wan fait un excellent boulot. Il y a beau y avoir certaines facilités dans cette histoire, le cinéaste parvient à donner une crédibilité à ce qu’il nous raconte. Sa mise en scène très propre avec une photographie à la fois froide et soignée colle parfaitement à l’ambiance que l’on veut créer.

Il y a une tension qui se fait ressentir de bout en bout et même si l’on se doute un peu de l’issue finale, je suis quand même resté accroché jusqu’à la fin. De nombreux plans sont d’une très grande beauté esthétique, la scène du parking avec son long plan séquence étant incontestablement la scène du film qui mérite à elle seule le déplacement.

Visuellement, c’est vraiment bon avec des décors et des costumes efficaces même si parfois on tombe dans le stéréotype. Niveau look de bad boy, le personnage de Kevin Bacon est un peu excessif au final tout comme le contraste du monde de Hume et celui de Darly qui aurait mérité un peu plus de nuances. J’ai en tout cas bien aimé sinon la bande originale composée par Charlie Clouser.

Pour résumer, si « Le justicier dans la ville » sentait bon les années 70, il n’y a pas de doutes que ce « Death Sentence » sent bon les années 2000. Proposant une vision plus moderne au film de vengeance, James Wan nous offre un divertissement efficace qui va droit au but. Il y a bien quelques maladresses, quelques petites imperfections qui m’empêche de crier au chef d’œuvre mais cela n’en reste pas moins un excellent spectacle qui trouve toute sa place dans le registre du vigilante movie. Simple et très efficace, c’est un long métrage que je pourrais revoir avec plaisir.

4/5 (Excellent)

Publicités

4 réflexions sur “Death Sentence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s