Truman Capote

truman-capoteTruman Capote (Capote). 1 heure 54. États-Unis – Canada. Biopic – Drame. Sortie en France le 8 mars 2006 (le 30 septembre 2005 aux États-Unis). Réalisé par Bennett Miller avec Philip Seymour Hoffman, Catherine Keener, Clifton Collins Jr., Mark Pellegrino, Chris Cooper, Bruce Greenwood, Bob Balaban, Amy Ryan…

1959, une famille de fermiers est froidement assassinée au Kansas. L’Amérique est sous le choc. Truman Capote se rend sur place pour enquêter. Il assiste à l’arrestation des deux meurtriers, se lie avec eux et les harcèle de questions sur leurs parcours, leur histoire. 10 ans plus tard naît « De sans-froid », véritable chef d’œuvre de la littérature.

« Il passe pour un monstre… Mon livre le ramènera dans le domaine de l’humain. »

Avis écrit le 27 janvier 2017.

Depuis que j’ai lu « De sang-froid » de Truman Capote, je dois dire que j’ai réussi à être captivé par ce récit macabre. L’auteur a su nous faire partager sa fascination pour cette histoire et avec le recul, je pense même rehausser un peu ma note ressentie que j’avais attribuée au roman. Ayant découvert l’adaptation cinématographique de ce livre, j’étais assez curieux maintenant de découvrir l’adaptation de l’enquête en elle-même menée par le romancier sobrement intitulé « Truman Capote ».

Et je dois dire que je n’ai pas été déçu. J’ai vraiment bien aimé ce scénario écrit par Dan Futterman, d’après la biographie de Gerald Clarke. Comme au fil de ma lecture, la fascination de Truman Capote pour ce fait divers se fait ici bien ressentir. J’ai notamment beaucoup aimé le regard qu’il porte sur cette affaire, sur sa vision de la société ainsi que sa volonté d’humaniser l’injustifiable afin de mieux comprendre les actes des tueurs.

Le portrait dressé ici du romancier n’est pas toujours flatteur. Parfois arrogant, parfois tendre, aussi opportuniste que compréhensif, je trouve que c’est une excellente idée que de nous l’avoir dépeint avec plusieurs nuances de gris. Au final, je l’ai trouvé aussi attachant que détestable (surtout vers la fin) et c’est cette complexité que j’ai trouvé très intéressante.

Si le roman et le film de Richard Brooks axé le récit davantage sur les tueurs, ici, ils sont plus en retrait. C’est un peu frustrant par moment car du coup on a l’impression qu’ils sont un peu trop expédié surtout Richard Hickock dont l’importance dans ce fait divers peut presque paraitre anecdotique tant on ne l’exploite quasiment pas.

En fait, c’est surtout sur la relation ambiguë entre Capote et Smith que le film va décider de s’orienter. Le parti pris reste néanmoins intéressant puisque l’on comprend ainsi mieux la naissance du livre « De sang-froid ». Ce scénario nous offre un complément passionnant qui prend davantage de force à mes yeux lorsque l’on a lu le roman où vu le film de Richard Brooks bref, une fois que l’on connait déjà mieux ce fait divers et ce qui a poussé ses tueurs à agir ainsi.

Quoiqu’il en soit, cette histoire est très bien construite. J’aurais aimé une nouvelle fois que l’on développe un peu plus le personnage d’Alvin Dewey ou encore celui de Jack Dunphy. Comment la société de l’époque vit le rapprochement entre Truman Capote et ses tueurs auraient pu être un point aussi intéressant qui est juste vite fait évoqué par Dewey mais dans l’ensemble, cela reste quand même un très bon récit.

A l’écran, si le film fascine, c’est en grande partie grâce à l’interprétation remarquable de Philip Seymour Hoffman (Truman Capote). Totalement habité par son rôle dans sa gestuelle, ses mimiques et le timbre de sa voix, l’acteur porte le film sur ses épaules. Il nous captive, on a envie de le suivre et j’avoue avoir par moment été fasciné par le portrait qu’il nous donne de cet auteur comme Capote a pu être captivé en son temps par Perry Smith. Un peu déstabilisé au début, j’ai trouvé que l’acteur était parvenu à livrer une bonne performance en nous montrant de bien belle manière les différentes facettes de son personnage. Dans son jeu, on sent en tout cas tout l’investissement qu’il a mis dans son travail.

Derrière, les autres personnages apparaissent un peu plus en retrait. Catherine Keener (Nelle Harper Lee) est néanmoins très intéressante. Je pense qu’on aurait pu aller plus loin avec elle sur sa complicité avec Truman Capote mais au moins elle existe dans ce récit ce qui n’est pas toujours le cas de Bruce Greenwood (Jack Dunphy), l’un des rôles que j’aurais vraiment aimé voir exploité un peu plus.

Chris Cooper (Alvin Dewey) est lui très bon dans la peau de cet inspecteur. Charismatique, je trouve qu’il a trouvé le ton juste pour son personnage même si on le voit peu tandis que Amy Ryan (Marie Dewey) représente assez bien l’image que je pouvais me faire de sa femme. Les quelques passages dans l’intimité de cet enquêteur sont en tout cas intéressant même si on ne voit pas assez combien cette enquête a pu impacter sur la vie privée de ce policier.

Quand à nos fameux tueurs, c’est peut-être parce que j’avais encore en tête la prestation de Robert Blake et Scott Wilson dans le film de Richard Brooks mais j’ai trouvé que Mark Pellegrino (Dick Hickock) et Clifton Collins Jr. (Perry Smith) sont moins convaincant. Pour le premier, le côté belle gueule un peu trop sûr de lui est là mais son utilité est presque anecdotique malheureusement. C’est surtout Clifton Collins Jr. qui va être davantage traité. Les deux acteurs vont bien jouer, je ne dis pas le contraire, mais ils ne vont jamais réussir à me provoquer la moindre empathie à leurs égards ce qui est dommage.

La réalisation de Bennett Miller est sinon très agréable. Second film que je découvre de ce metteur en scène (après « Foxcatcher » récemment qui m’avait davantage ennuyé), j’ai trouvé que c’était très propre. Peut-être un peu trop d’ailleurs. On sent que le résultat final est très académique. Le sujet ne s’y prête pas forcément mais ça manque un peu de folie même si certains plans sont très beaux.

Le montage est lui aussi bien ficelé. Les différentes transitions entre chaque scène se font bien et même si il y a une lenteur générale qui se dégage de ce long métrage, fort heureusement, on ne voit pas le temps passé. La photographie est très belle avec une belle exploitation de la lumière même si là aussi, je pense qu’on aurait pu jouer un peu plus avec l’époque.

En effet, le film s’avère un peu timide dans ses costumes et ses décors. J’aurais vraiment aimé que l’on ressente un peu plus les années 60 à l’image. Par moment, le film apparait même presque trop proche de nous dans son temps. J’aurais aimé que l’on joue un peu plus sur les codes de l’époque pour faire dégager une ambiance qui ferait qu’on comprendrait mieux pourquoi ce fait divers a marqué les esprits. Quant à la bande originale composée par Mychael Danna, elle est assez classique. Cependant, elle reste très belle avec des notes de piano qui colle bien aux images que l’on nous propose.

Pour résumer, j’ai bien aimé « Truman Capote » mais je n’ai pas eu la claque que j’espérais. Sans doute influencer par le roman d’origine et son adaptation de Richard Brooks (qui tous deux remonte dans mon estime à chaque fois que j’y pense), j’ai trouvé qu’il y avait pleins de choses intéressantes qui n’ont pas été suffisamment creusé. Le film est très bon mais il reste très académique dans son fond et dans sa forme là où on aurait pu avoir une œuvre plus percutante. Malgré tout, j’ai été fasciné par ce Truman Capote que nous propose Philip Seymour Hoffman qui porte le film sur ses épaules. Film complémentaire au roman et au film de Richard Brooks, il officie dans une autre catégorie mais vaut malgré tout clairement le coup d’œil.

3.5/5 (Très bien)

Publicités

6 réflexions sur “Truman Capote

  1. Je comprends ton avis mitigé même si je ne le partage pas. Pour ma part, j’ai trouvé ce film certes classique dans sa forme mais bouleversant et intelligent dans la manière de traiter les différents thèmes et surtout le personnage de Capote, auteur fascinant. Et Philip Seymour Hoffman y est magistral!

    Aimé par 1 personne

    1. Mitigé ? J’ai effectivement quelques réserves surtout après avoir lu le roman de Capote mais 3.5/5 en note ressentie c’est une très bonne note pour moi. Je me sens surtout mitigé à partir de 2.5/5 en général. Là, c’est surtout un peu de frustration car j’aurais aimé voir d’autres choses dans ce film mais comme tu le dis, cela reste malgré tout un très bon film bien maitrisé et exceptionnellement porté par Philip Seymour Hoffman 😉

      Aimé par 1 personne

        1. Oui, il y a une certaine frustration je ne le nie pas mais je reconnais néanmoins que c’est un très bon film avec des qualités. Je l’aurais d’ailleurs peut-être même davantage apprécié si je n’avais pas lu avant « De sang-froid » ni vu son adaptation cinématographique. Il y a dans ses deux œuvres des points que l’on aborde pas et que j’aurais aimé que l’on développe avec « Truman Capote » et cette vision directement lié à l’auteur.

          Aimé par 1 personne

    1. Ça arrive parfois. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai crée mon blog il y a plus de dix ans à la base. Parce que j’ai une petite mémoire et que cela m’aide à me souvenir de ce que j’avais aimé… ou pas :-p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s