Jackie

jackieJackie. 1 heure 40. États-Unis. Biopic – Drame. Sortie en France le 1er février 2017 (le 2 décembre 2016 aux États-Unis). Réalisé par Pablo Larraín avec Natalie Portman, Peter Sarsgaard, Billy Crudup, Greta Gerwig, John Hurt, Caspar Phillipson, Richard E. Grant, John Carroll Lynch, Beth Grant, Max Casella…

22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des États-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa veuve, Jacqueline Bouvier Kennedy, First Lady admirée pour son élégance et sa culture, tente d’en surmonter le traumatisme, décidée à mettre en lumière l’héritage politique du président et à célébrer l’homme qu’il fut.

Avis écrit le 5 février 2017.

En général, les films qui abordent un sujet politique ne me passionnent pas plus que cela. Du coup, c’est sans grande passion que je me suis déplacé pour voir « Jackie ». La présence de Natalie Portman (même si ça fait un moment qu’elle ne m’a plus fait réellement vibrer) ainsi que la vision choisie pour raconter cette histoire pouvait être intéressante et j’ai voulu laisser sa chance au film.

Dans l’ensemble, je dois bien reconnaître que le scénario écrit par Noah Oppenheim est intéressant. Plus que la tragédie en elle-même, se concentrer sur les quelques jours après le meurtre s’avère être une très bonne idée. J’ai notamment bien aimé voir comment on a traité le deuil de Jackie, sa vision que devait avoir les obsèques nationale de son mari ainsi que les conséquences politiques sur le pays le tout porté par le portrait d’une femme abattue qui veut continuer de faire vivre l’héritage de son époux.

Maintenant, il n’y a quand même pas eu de grands miracles dans le sens où j’ai ressenti pas mal de longueurs qui font que par moment, je m’ennuyais un peu. Je comprends le respect qu’impose ce sujet, je vois même très bien où le film veut nous emmener seulement voilà, il ne réussit jamais à me happer avec lui. Derrière sa vision novatrice en axant ce récit sur la First Lady, le résultat reste à mes yeux quand même très classique et pas forcément à la hauteur de mes espérances.

Natalie Portman (Jacqueline Kennedy) reste en tout cas remarquable. Elle porte le film sur ses épaules et n’est jamais risible dans sa prestation. Si je suis loin d’avoir été ébloui, je trouve en tout cas que cela faisait un moment maintenant que l’actrice n’était pas parvenue à me convaincre de la sorte. Sa prestation est d’ailleurs en grande partie responsable du fait que je suis parvenu à tenu jusqu’au bout et à trouver malgré tout ce récit captivant.

Derrière, le reste de la distribution ne démérite pas non plus. J’ai bien aimé Billy Crudup (Theodore H. White) même si l’on n’exploite pas assez son échange privé avec l’ancienne première dame. Avec cet acteur, je pense qu’il y avait matière à rendre le face à face entre leurs deux rôles plus fascinant et je regrette un peu sa sous exploitation au final. Je trouve aussi dommage qu’on n’exploite pas un peu plus Greta Gerwig (Nancy Tuckerman) même si là, je comprends un peu mieux ce choix.

John Carroll Lynch (Lyndon B. Johnson) m’a bien plu également dans son rôle d’équilibriste entre son nouveau devoir de Président et celui qui doit un minimum de courtoisie envers Jackie. En revanche, même si j’ai aimé son interprétation, le personnage de John Hurt (Le prêtre) m’a bien saoulé. Ce rôle fait partie des petits détails qui mis bout à bout rende ce long métrage un brin pompeux.

Parmi les rôles secondaires, je retiendrais davantage Peter Sarsgaard (Bobby Kennedy) que j’ai trouvé vraiment juste et très convaincant. J’ai aimé sa place dans cette histoire et je trouve que c’est l’un de ceux qui parvient vraiment à exister à l’écran sans se faire étouffer par Natalie Portman sur qui repose le film. J’ai bien aimé également Caspar Phillipson (John Fitzgerald Kennedy) qui prête bien ses traits au Président sans trop tomber dans la caricature.

C’est la première fois que je me retrouve face à un film du réalisateur chilien Pablo Larraín. Sa nationalité fait qu’il aurait pu apporter un peu d’originalité dans ce projet. Pas de grandes folies mais un regard neuf sur le sujet qui aurait pu très bien s’associer avec le regard original axé sur Jacqueline Kennedy. Malheureusement, il n’en n’est rien…

La mise en scène n’est pas foncièrement mauvaise, il y a même de très bonnes idées avec cette photographie assez brute, ce choix de couleurs et cette reconstitution réaliste qui rend le tout très crédible avec des décors bien mis en avant. Seulement voilà, en sortant de ma séance, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir la sensation d’avoir déjà vu ce genre de biopic un poil poussiéreux des centaines de fois.

Du coup, je n’ai pas été malheureusement plus que ça submergé par l’émotion. Le jeu de Natalie Portman était très convaincant mais la réalisation m’a semblé si froide que j’ai regardé cela d’un œil un peu désintéressé. Le coup fatal m’a été porté par la bande originale composée par Mica Levi. Pourtant nominé à l’Oscar de la meilleure musique (au moment où j’écris, on ne sait pas qui aura la statuette), j’ai trouvé cette musique lourde et extrêmement énervante. Sincèrement, je pense que j’aurais même peut-être pu apprécier un peu plus ce film si il n’y avait pas eu cette musique étouffante qui a gâchait mon visionnage en jouant à fond la carte du pathos et du mélodrame.

Pour résumer, ne serait-ce que pour la vision de cette tragédie par la First Lady, « Jackie » est un film intéressant. Porté par une Natalie Portman très convaincante, ce long métrage a vraiment tout pour lui. Dommage qu’à travers son traitement et surtout de sa mise en scène qu’on ait un film d’un classicisme assez ennuyeux. Avec ses longueurs et sa musique bien énervante, le film n’est jamais parvenu à me fasciner et n’a pas réussi à atteindre les espérances que je misais en lui. Bref, c’est un bon film mais je ne suis pas sûr qu’il marque mon esprit dans la durée…

3/5 (Bien)

Publicités

2 réflexions sur “Jackie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s