Game of Thrones

Game of Thrones. Épisodes de 52 minutes environ. États-Unis. Fantastique – Drame. Créée en 2011 par David Benioff et D. B. Weiss avec Peter Dinklage, Lena Headey, Kit Harrington, Nikolaj Coster-Waldau, Emilia Clarke, Sophie Turner, Maisie Williams, Iain Glen, Alfie Allen, Aidan Gillen, Rory McCann, Jack Gleeson, Isaac Hempstead-Wright, Richard Madden, Michelle Fairley, Conleth Hill, Jerome Flynn, John Bradley-West, Stephen Dillane, Charles Dance, Carice Van Houten, Mark Addy, Harry Llyod, Sean Bean, Jason Momoa…

Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l’équilibre des saisons. Dans un pays où l’été peut durer plusieurs années et l’hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes. La confrérie de la Garde de Nuit, protégeant le Royaume de toute créature pouvant provenir d’au-delà du Mur protecteur, n’a plus les ressources nécessaires pour assurer la sécurité de tous. Après un été de dix années, un hiver rigoureux s’abat sur le Royaume avec la promesse d’un avenir des plus sombres. Pendant ce temps, complots et rivalités se jouent sur le continent pour s’emparer du Trône de Fer, le symbole du pouvoir absolu.

Saison 1 (Avis écrit le 29 juillet 2017)

Il m’a fallu trois tentatives pour venir à bout de la première saison de « Game of Throne » que je ne découvre que maintenant. Loin de toute la folie qu’il peut y avoir autour de cette série, lors de mes deux précédents essais, je n’arrivais pas à passer le cap du premier épisode trouvant ce que l’on me racontait assez ennuyeux. Puis bon, je me suis décidé, j’avais envie de pouvoir échanger à ce sujet lorsque l’on m’en parlait, j’ai fait preuve de courage et j’ai enfin vu cette première saison dans son intégralité à une époque où les fans en sont déjà à la septième.

Finalement, j’ai bien fait de lutter car le résultat est loin d’être mauvais c’est juste que c’est dommage de devoir attendre le quatrième voire cinquième épisode de la saison pour enfin accrocher à cette saison qui ne comporte que dix épisodes. Ceci dit, il y a tellement de personnages, de lieux, d’éléments à placer que l’ouverture de cette saison n’est pas totalement vide.

Non en fait, je suis surpris moi-même de rester captiver devant cette saga télévisuel mais pour être honnête, à l’issue de cette première saison, je ne fais quand même toujours pas partie de la grande communauté de fans qu’il peut y avoir. Certes, c’est assez épique et je suis d’accord pour dire que l’on a rarement vu une série aussi riche. On a tous les éléments pour faire de chaque épisode, un grand film fantastique qui trouverait sa place au cinéma. De la trahison, de la manipulation, des bons gros méchants à détester le tout son fond de fantasy médiéval, c’est assez plaisant et on aurait tort de s’en priver.

Là où j’accroche moins, c’est que j’ai trouvé cette première saison, du début jusqu’à la fin, trop bavarde. Par moments c’est d’une longueur… Certains dialogues m’ont paru pompeux tandis que certaines scènes de sexe et de violence (la marque de fabrique de la série) m’ont juste paru gratuites en voulant juste faire ressortir le côté voyeur du spectateur. Alors au final, j’ai fini par y adhérer, à être même captivé par toute ses traitrises aussi gratuite soit-elle mais mis bout à bout, je ne crie cependant pas au génie. Fort heureusement, certains épisodes finissent en véritables cliffhangers faisant l’effet voulu en bous laissant un peu sur notre faim afin que l’on veuille voir la suite.

Côté casting, j’ai eu un petit temps d’adaptation mais j’ai finalement réussi à accrocher à tous les acteurs. De toute façon, c’est un secret de polichinelle mais cette série joue tellement sur le gratuit hormis quelques personnages phares que l’on n’a de cesse de retrouver lors de la promo de chaque saison, on sait que ça va être une véritable boucherie et qu’il ne faut pas trop chercher à sympathiser. Et cela tombe bien puisqu’une grande majorité des personnages seront des pourris que l’on va aimer détester.

Chaque acteur finit néanmoins à imprégner de sa présence cette saison à commencer par Sean Bean (Eddard Stark) qui au-delà de l’issue de son personnage qui devient presque un passage obligatoire pour l’acteur, nous marque avec son charisme. Il fait en tout cas parti des personnages que j’ai le plus apprécier lors de cette saison avec Peter Dinklage (Tyrion Lannister), Emilia Clarke (Daenerys Targaryen) ou encore Iain Glen (Jorah Mormont).

Parmi ceux qui tiennent à merveille leurs personnages, on ne peut pas faire l’impasse sur le couple Lena Headey (Cersei Lannister) – Nikolaj Coster-Waldau (Jaime Lannister) qui est assez jouissif. Aidan Gillen (Petyr Baelish) possède un rôle assez intéressant dans son côté manipulateur tout comme j’ai apprécié l’évolution de Maisie Williams (Arya Stark) alors que je n’en n’étais pas forcément fan au début. Jack Gleeson (Joffrey Baratheon) tire lui aussi son épingle du jeu même si on l’exploitera davantage dans son côté sadique lors des saisons suivantes.

Sinon, même si ils tiennent bien leurs rôles, il y a quand même quelques interprétations qui m’ont moins convaincu comme celle de Kit Harington (Jon Snow) que je trouve assez insipide ou encore Sophie Turner (Sansa Stark) qui me parait très fade. Mais ce n’est rien à côté de Jason Momoa (Khal Drogo) qui ne dégage rien. Certes, c’est une montagne de muscles mais j’ai vraiment du mal avec cet acteur que je trouve inexpressif et qui ne me fait véhiculer aucune émotions que cela soit en bien ou en mal.

Côté rôle secondaires, j’ai eu une certaine tendresse pour John Bradley-West (Samwell Tarly) ou encore Jerome Flynn (Bronn). Quant à Richard Madden (Robb Stark) ou encore Alfie Allen (Theon Greyjoy), j’attends de découvrir les prochaines saisons pour voir leurs évolutions respectives.

Le gros point fort de cette série reste aussi la mise en scène. Comme je le dis plus haut, chaque épisode peut se regarder comme un long métrage. Bon, on sent le budget de la télévision avec quelques incrustations et autres effets spéciaux un peu douteux par moment mais dans son genre, on est quand même dans de la grande qualité.

Il y a beaucoup de soin qui est apporter aux différentes prises de vues afin de garder une certaine fluidité tandis que les différentes décors et costumes sont bien exploités pour nous montrer la richesse de ce royaume (même si j’attends, là aussi, la suite pour voir de l’autre côté du mur). Je reconnais qu’entre tous ses Rois, tous ses royaumes, je suis un peu paumé. Le scénario bavard et le montage qui mériterait quelques coupes n’aident pas mais une fois que l’on arrive à rentrer dans ce projet (il m’aura fallu du temps), on peut facilement rester captivé. J’aime beaucoup aussi le soin qui a été apporté à la bande originale qui comme le reste est assez surprenante pour une œuvre télévisuelle.

Pour résumer, cette première saison de « Game of Thrones » a enfin réussi à me réconcilier avec cette série. Il a fallu que je lutte pour en venir à bout, c’est excessivement bavard et je ne suis pas fan au point d’attendre comme un fou la suite mais je suis quand même curieux de poursuivre l’aventure. A mes yeux, ce n’est pas parfait mais il y a quand même suffisamment de qualités pour que cette série mérite qu’on la découvre. Gratuit et facile dans son approche du sexe et de la violence, cela ne m’a pas donné envie de lire les bouquins d’origines mais je comprends que cette série est pu marquer son époque.

Note ressentie pour la saison 1 : 3.5/5 (Très bien)

Saison 2 (Avis écrit le 2 août 2017)

C’est dans la foulée de la saison 1 que je me suis mis à découvrir la saison 2 de « Game of Thrones ». Non pas que je sois devenu tout de suite fan mais la série demeure néanmoins un brin addictive et malgré quelques imperfections qui m’embête, rare sont les séries à proposer à la télévision un projet aussi ambitieux que cette épopée fantastique.

Je ne vais pas repartir dans un nouveau long avis. La seconde saison s’inscrit parfaitement dans la suite de la première. Parmi les survivants, il est toujours agréable de voir cette guerre pour le trône de fer sous fond de manipulations et autres tueries en tout genre. A mes yeux, de nombreux passages sont toujours aussi gratuit dans son approche du sexe et de la violence mais cela s’atténue quelque peu.

De même, cette deuxième saison s’avère un poil plus efficace puisque l’on se retrouve débarrasser des lourdes présentations précédentes et que chaque protagonistes encore en vie continue son petit bonhomme de chemin. C’est toujours très bavard mais le casting continue d’assurer le job avec certains qui peuvent cette fois-ci profiter des morts précédentes pour exister davantage.

Parmi eux, Richard Madden (Robb Stark) prend de l’ampleur. Il fait peut-être un peu trop bisounours dans cet univers mais un peu de « morale » peut faire du bien pour nous permettre de respirer un peu. A l’inverse, Jack Gleeson (Joffrey Baratheon) devient lui encore plus vicieux et lâche à chaque épisodes. Dans une telle ambiance, je pense que son personnage aurait même pu aller encore plus loin mais en l’état, on a quand même du bon niveau dans le rôle du salaud de service. Pour la tête à claque, on pourra compter sur Alfie Allen (Theon Greyjoy) tout comme Sophie Turner (Sansa Stark) qui continue d’agacer.

Côté bonne évolution, je trouve la progression de la jeune Maisie Williams (Arya Stark) toujours très forte et Peter Dinklage (Tyrion Lannister) me plait énormément également. A ce stade, ce sont sans doute les deux rôles pour lesquels j’ai le plus d’empathie. De l’autre côté, pour le moment je ne comprends pas l’engouement qu’il peut y avoir autour de Kit Harington (Jon Snow) tant son personnage sonne creux pour le moment à mes yeux. Emilia Clarke (Daenerys Targaryen) est sinon pas totalement dénué d’intérêt mais j’espère qu’elle va évoluer un peu plus car son personnage de petite reine capricieuse qui ne fait que marcher et râler commence un peu à me gaver.

La réalisation des différents épisodes est sinon toujours aussi excellente et à la hauteur des ambitions de cette série. J’aime toujours beaucoup les différents décors et les costumes tandis que visuellement, ça passe quand même très bien même si l’on a toujours quelques incrustations un peu douteuse (mais là encore, ça reste tout de même supérieure à ce que les séries télévisées nous propose en temps normal).

Pour résumer, j’ai préféré cette saison 2 de « Game of Thrones » comparé à la précédente. On reste pourtant dans la même démarche, le même cahier des charges avec toujours autant de passages gratuit et de longues scènes bavardes mais le côté addictif commence à prendre de l’ampleur grâce notamment à une action plus présente et des présentations moins longues qui font que l’on rentre tout de suite dans le vif du sujet. Je ne sais pas si j’aurais le temps de finir la saison 3 avant mon déménagement mais je suis toujours curieux de voir la suite maintenant que je me suis lancé dans cette aventure.

Note ressentie pour la saison 2 : 4/5 (Excellent)

Publicités

4 réflexions sur “Game of Thrones

  1. Je ne fais pas forcément partie des fans purs et durs de la série et ses scènes gratuites me saoulent parfois (même si ça s’arrange au fil des saisons) mais ça reste tout de même très addictif et au moins on sent qu’il va y avoir une fin !

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis d’accord avec toi. Je viens de finir la saison 2 et puisqu’il y a moins de présentations à faire, cela devient plus addictifs. Pour autant, je continue de ne pas être un fan de la première heure. J’apprécie cette série que je trouve très bonne (rare sont les séries à avoir eu autant d’ambitions) mais ça s’arrête là. D’ailleurs, même si je n’apprécie pas être spoliers, je sais d’avance différents trucs qui vont arriver avant de poursuivre mon avancée dans la série et bizarrement, cela ne me perturbe pas plus que cela…

      Aimé par 1 personne

  2. Au contraire de toi, je suis une fan absolue, même si j’ai pris le train un peu en retard. J’en entendais parler depuis longtemps sans savoir de quoi il retournait et j’ai acheté un coffret avec les 3 premières saisons que j’ai dévoré en quelques semaines.
    Alors oui c’est d’une rare violence, il y a beaucoup de sexe, de complot, de trahison, mais comme dans toute série historique. Je suis très attachée à certains personnages et j’attend chaque saison avec impatience. C’est aussi une des rares séries que je vais m’offrir en dvd.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s